Diamniadio, 26 avr (APS) – Le dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée, initié en 2013 et mis en œuvre en 2015, a permis de financer 88 projets visant à renforcer l’attractivité des territoires, a déclaré mardi à Diamniadio, Papa Sambaré Ndiaye, directeur de Cabinet du ministre des Collectivités territoriales de l’Aménagement et du développement des territoires.

‘’Il a permis de financer 88 projets et nombre d’entre eux visent à renforcer l’attractivité des territoires par le tourisme, la promotion culturelle, par la mise en place d’IGP (indications géographiques contrôlées) et autres stratégies économiques pouvant favoriser les investissements’’, a-t-il déclaré.

Papa Sambaré Ndiaye intervenait à l’ouverture des travaux de l’atelier de capitalisation du dispositif conjoint sur le Marketing, organisé au Centre de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio. L’atelier était organisé dans le cadre du Forum économique international de Dakar-Rufisque.

La rencontre a regroupé des spécialistes, des élus territoriaux du département de Rufisque, le Conseiller adjoint de Coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal, des représentants des Directeurs nationaux, ainsi que des agents des collectivités territoriales.

M. Ndour a rappelé que le dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée, initié en 2013 et mis en œuvre en 2015, ‘’répond aux enjeux de la décentralisation au Sénégal, en accompagnant les collectivités sénégalaises dans l’appropriation des compétences qui leur sont progressivement transférées et dans la mobilisation des moyens financiers nécessaires à leur fonctionnement’’.

‘’Nous avons des territoires de même dimension, une diaspora dynamique, des valeurs partagées, une histoire entremêlée et une langue commune, nous sommes donc en mesure de contribuer mutuellement au développement de nos territoires’’, a pour sa part déclaré François Bockel, Conseiller adjoint, chargé de la Coopération et des actions culturelles de l’Ambassade de France à Dakar.

‘’Si l’expertise territoriale française est sans doute utile aux collectivités sénégalaises, la coopération avec les terroirs sénégalais permet aussi aux collectivités françaises d’enrichir leurs propres politiques de rayonnement’’, a-t-il fait savoir.

Il a assuré que ‘’cette horizontalité est précieuse’’. ‘’C’est la force de la coopération décentralisée franco-sénégalaise’’, a ajouté, François Bockel, Conseiller adjoint, chargé de la Coopération et des actions culturelles de l’Ambassade de France à Dakar.

SG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-PREPARATIFS / Au foirail du “Champ de courses” à Thiès, l’afflux de moutons tarde à faire baisser les prix

Thiès, 15 juin (APS) – Le foirail du “Champ des courses” de Thiès (ouest…