Podor, 12 déc (APS) – L’artiste chanteuse malienne, Inna Modja, par ailleurs ambassadrice de bonne volonté de la Conventions des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) a prolongé son séjour à Podor (nord), pour effectuer une série de rencontres avec des acteurs du développement dudit département dans le but d’aider les femmes à atteindre leur autonomisation, a constaté l’APS.

Inna Modja, était l’invitée de Baaba Maal à la 15ème édition du Festival international “les Blues du Fleuve”, tenue du 8 au 11 décembre derniers à Podor.

La chanteuse malienne de 39 ans a multiplié des séances de travail dans le cadre des “espaces d’échanges” créés par le comité scientifique du festival.

L’ambassadrice de bonne volonté de l’UNCCD sur la désertification, rappelant sa mission au service du système des Nations unies, a révélé avoir visité plusieurs pays du Sahel.

“J’ai vu des femmes qui ont des cultures différentes, diverses et variées, certes, mais elles ont toutes en partage la capacité de résilience face aux difficiles conditions de la vie. Et cela renforce mon engagement de lutter pour leur autonomie”, a affirmé l’interprète de la chanson “C’est la vie” (2014) lors de la rencontre avec des porteuses de projets, dont les membres du collectif des groupements de promotion féminine (GPF).

Avec son équipe de travail, comprenant une unité de tournage de télévision, l’ambassadrice de bonne volonté de l’UNCCD s’est entretenue avec beaucoup de femmes des communes de Podor et Richard-Toll. D’ailleurs, elle a passé toute la matinée de lundi avec les femmes de Podor entre le tournage axé sur leurs activités et une séance d’information.

“J’ai apprécié le dynamisme, la volonté et surtout, la résilience de ces dames. Les aider à se relever est un devoir, mais surtout un plaisir”, a-t-elle déclaré. Elle a salué l’engagement pour le développement de Podor, du Sénégal et de l’Afrique du lead vocal du Dande Lenol, Baaba Maal, qui est aussi ambassadeur de bonne volonté de la Conventions des Nations unies sur la lutte contre la désertification.

“Il m’a fortement marqué et suis ses pas. C’est un modèle inspirant. Je veux me battre pour aider ces femmes à atteindre leur but”, a déclaré Inna Modja qui dit être “satisfaite” de son séjour à Podor.

AHD/FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ENERGIE / Le MCA-Sénégal II signe un contrat avec deux entreprises pour électrifier 370 villages

Dakar, 2 mars (APS) – Le MCA-Sénégal II annonce avoir signé avec les entreprises Cegelec e…