Dakar, 25 jan (APS) – Le professeur Babacar Faye, chef du laboratoire de parasitologie médicale de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD), a souligné jeudi la nécessité pour le Sénégal de se doter d’outils modernes permettant de faire face à la résistance du plasmodium, la bactérie responsable du paludisme et développer des stratégies avant-gardistes de prévention.

‘’Nous devons avoir des outils de dernière génération pour pouvoir étudier cette résistance et permettre au Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) de pouvoir développer des stratégies avant-gardistes pour prévenir cette résistance ’’, a notamment déclaré le professeur Faye.

Il intervenait à la cérémonie de réception d’équipements offerts par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

‘’il s’agit d’un don d’équipements de biologie moléculaire constitué d’un séquenceur, un outil innovent de nouvelle génération permettant d’étudier l’ADN des êtres vivants, particulièrement pour cette activité du plasmodium responsable du paludisme, une des pandémies les plus endémiques et les plus meurtrières au niveau de notre pays’’, a expliqué M. Faye.

Il n’a pas manqué d’évoquer d’autres outils du don, en citant par exemple des traqueurs d’ADN et des postes de sécurité microbiologiques qui permettent de travailler dans un environnement sécurisé.

‘’Ces équipements arrivent au bon moment car le Sénégal est arrivé à la croisée des chemins dans la lutte contre le paludisme”, a salué le chef du laboratoire de parasitologie médicale de l’UCAD.

Il a assuré que ces équipements allaient permettre d’étudier l’ADN parasitaire, comprendre sa dynamique et surtout approfondir l’étude du phénomène de résistance du plasmodium qui devient de plus en plus résistant contre les médicaments utilisés.

‘’Cette résistance est apparue dans d’autres contrées en Asie, en Afrique de l’Est et certainement cela va arriver au niveau de notre pays’’, a signalé Babacar Faye non sans insister sur le fait que ces nouveaux équipements allaient permettre de renforcer la formation des jeunes chercheurs afin de les rendre davantage performants.

De son côté, Aboubacar Sadou, représentant de l’USAID à la cérémonie a rappelé l’engagement des Etats Unis d’Amérique dans la lutte contre le paludisme.

‘’Je voudrais souligner l’importance des recherches menées par le laboratoire de parasitologie de l’UCAD pour améliorer les connaissances sur les parasites en général et le plasmodium en particulier’’, a-t-il ainsi dit.

NSS/SKS/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Des participants au dialogue national proposent la date du 2 juin pour la présidentielle

Dakar, 27 fév (APS) – Les participants au dialogue national ont proposé à ce que le chef d…