Dakar, 11 jan (APS) – Le gouvernement a mobilisé cent-soixante milliards de FCFA sur les 257 milliards de la première phase du Programme d’accélération compétitivité emplois (PACE), a annoncé, jeudi, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Doudou Ka.

Ce montant a été réuni grâce aux contributions de la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, de KFW (Établissement allemand de crédit pour la reconstruction), la FAO et de l’Etat du Sénégal, a t-il précisé lors d’une rencontre d’échanges autour du programme d’accélération compétitivité et emploi (PACE).

Ce programme ”constitue une réponse aux différents défis identifiés dans la stratégie nationale de développement du secteur privé’’, a-t-il expliqué, soulignant que ”les besoins initiaux sont estimés à environ 1000 milliards Fcfa (…)’’.

‘’Son ambition ultime, selon le ministre, est de rendre possible la création de 3 millions d’emplois formels, 300.000 entreprises et 300 champions nationaux dans les filières ciblées mettant ainsi de manière irréversible sur orbite notre pays pour se doter d’une économie émergente et résiliente à l’horizon 2035”, a déclaré Doudou Ka.

Il a indiqué que dans ”sa structuration”, le PACE ”est un programme inclusif qui intègre dans son organisation et son fonctionnement les principes de la collaboration dans leur version la plus aboutie’’.

Le ministre a demandé aux partenaires de l’Etat de ‘’prendre la mesure de ce défi et de se mobiliser pour atteindre cet objectif de mobilisation de 1000 milliards de FCFA’’.

La Banque africaine de développement (BAD) contribue au PACE à travers le programme d’appui et d’accélération industriel à la compétitivité et à l’emploi (PAIS) à hauteur de 72 milliards de FCFA, a déclaré son représentant à Dakar, Hatem Fillah.

Selon lui, ce programme permettra, à terme, ‘’de renforcer la compétitivité de six chaînes de valeur stratégiques, d’accorder un financement de 27,5 millions d’Euros, soit près de 17987 milliards FCFA à destination de jeunes et de femmes’’.

S’inscrivant dans la stratégie opérationnelle de la BAD au Sénégal, ce programme contribuera, selon M. Fillah, à ‘’créer au moins 50 mille emplois, à mobiliser l’investissement privé à travers la capitalisation du Fonds de préparation des projets’’.

La Banque mondiale est ‘’très fière’’ d’appuyer l’Etat du Sénégal dans la mise en œuvre du PACE à travers le programme d’emploi, de transformation économique et de relance avec un financement total de ‘’185 millions de dollars’’, soit 110,552 milliards FCFA, a déclaré Keiko Miwa, sa directrice pays.

Le PACE vise à faciliter l’accès au financement des PME et PMI, renforcer la compétitivité des secteurs prioritaires à fort potentiel de croissance et créateurs d’emplois. Il se veut un instrument de mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement du Secteur privé, selon le ministre de l’Economie. Le PACE contribue également ‘’à développer les investissements privés à travers la préparation et l’optimisation des projets Partenariats public-privé (PPP)’’.

CS/OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…