Dakar, 16 jan (APS) – Le président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MDES), Mbagnick Diop, a préconisé, mardi, de ‘’repenser notre environnement pour faciliter l’insertion des jeunes et identifier également toutes les niches où gisent des emplois’’.

Il a formulé cette recommandation lors de la 23ème édition du Forum du 1er emploi, organisé tous les ans par le MEDS.

‘’Nous avons compris et pris en compte avant tout le monde la problématique de l’emploi des jeunes et, aujourd’hui, nous devons ensemble opérer les ruptures utiles à tous les niveaux’’, a-t-il indiqué.

Mbagnick Diop a souligné ‘’l’importance’’ de cette rencontre de deux jours que ‘’l’écosystème de l’emploi’’ au Sénégal consacre à de nombreux jeunes, affirmant que le MEDS a ‘’fini par perpétuer cet évènement’’.

Pour cette édition, le MEDS a axé sa thématique sur ‘’les opportunités d’emploi pour les jeunes dans le secteur industriel’’.

A ce propos, Mbagnick Diop a, entre autres, préconisé l’encadrement des jeunes entrepreneurs bénéficiaires des financements de l’Etat, le renforcement des politiques incitatives de recrutement des jeunes en stage ou apprentissage et de privilégier les projets sectoriels prioritaires favorisant l’emploi des jeunes.

De même a-t-il recommandé l’augmentation de l’enveloppe destinée aux financements des jeunes, l’accélération du processus d’implantation au niveau national des centres de formation…

Il s’est félicité ”de la qualité de (leur) partenariat avec l’Etat du Sénégal qui partage avec le secteur privé sénégalais les projets sectoriels de politique publique’’.

M. Diop a cependant pointé des facteurs qui, à ses yeux, constituent les principales faiblesses du système actuel.

Il a relevé à cet égard le fait que 35% des jeunes entre 15 et 24 ans sont en situation de chômage et que 10 % seulement de la population active soient dans le secteur formel (public-privé), là où 75% de la population active se trouvent dans l’informel et l’auto emploi.

Cadre unique de recrutement

Pour pallier tous ces ”problèmes”, ‘’le forum se présente depuis le début comme un cadre unique de recrutement’’ selon le président du MDES.

‘’Il est incontestablement le plus grand rassemblement de jeunes diplômés en quête d’une première expérience professionnelle’’, a-t-il indiqué.

De nombreux jeunes et entreprises ont répondu présents à cette 23ème édition du forum du 1er emploi.

‘’En 23 éditions, c’est un budget confondu de plus de 02 milliards 600 millions pris presque entièrement en charge par le MEDS, avec des soutiens symboliques de l’Etat et de nos traditionnels partenaires’’, a renseigné Mbagnick Diop.

‘’Vous avez agi avec pragmatisme et efficacité en faisant du forum du 1er Emploi un rendez-vous annuel entre les employeurs des secteurs public et privé et les jeunes diplômés’’, a déclaré Mamadou Moustapha Ba, le ministre des Finances et du Budget.

Selon lui, le Forum du 1er emploi est également un espace ‘’d’échanges et de réflexions sur les grands sujets contextuels du pays’’ avec les ‘’plus grands professionnels’’ pour la recherche de solutions aux problématiques soulevées.

Il a souligné que le thème de cette édition s’inscrit ‘’en droite ligne des politiques publiques du Sénégal’’.

‘’Elle s’aligne au Plan Sénégal émergent dans le cadre de la phase 3 de son programme d’actions prioritaires à l’horizon 2028’’, a-t-il fait observer.

‘’Impulser une croissance inclusive et durable’’

Il a rappelé que l’objectif est ‘’d’impulser une croissance inclusive et durable pour une transformation du Sénégal à travers l’accélération de l’industrialisation et la promotion de l’économie résiliente et compétitive’’.

Selon le ministre des Finances et du Budget, l’approche de l’accélération de l’emploi des jeunes et des femmes par l’industrie a conduit l’Etat à ‘’développer une nouvelle politique industrielle compétitive et à forte valeur ajoutée’’.

‘’L’espoir renaît au Sénégal et vous devriez croire davantage en vos potentialités grâce à votre courage et à votre abnégation’’, a-t-il dit à l’endroit des jeunes.

‘’Je resterai très attentif au déroulement de vos travaux dont les conclusions pourront alimenter qualitativement la feuille de route du gouvernement pour un développement et une pérennité de notre économie qui soit profitable à tous’’, a conclu Mamadou Moustapha Ba.

MFD/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…