Dakar, 16 jan (APS) – Le montant des recettes douanières tourne autour de 5 à 6 milliards FCFA par jour depuis la mise en œuvre de la dématérialisation intégrale des formalités de dédouanement, a déclaré, mardi à Dakar, le Directeur général des Douanes, Mbaye Ndiaye.

Avec la dématérialisation, ‘’nous sommes dans une dynamique positive avec des recouvrements tournant entre 5 et 6 milliards par jour, ce qui atteste de la qualité des nouvelles procédures’’, a-t-il dit lors de la journée d’évaluation de la dématérialisation des procédures douanières et du commerce extérieur.

Cette mesure met fin à l’utilisation du support papier pour les formalités de dédouanement en vue d’une plus grande efficacité dans le traitement des dossiers.

”On route (transfert) l’ensemble des systèmes d’information de la douane pour permettre d’imprimer davantage de célérité aux formalités de dédouanement mais aussi réduire le coût des formalités de passage en douane”, a-t-il expliqué.

Selon M. Ndiaye, la dématérialisation est une importante ‘’réforme’’ qui permet de sécuriser le recouvrement des recettes douanières mais aussi ‘’contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires’’.

Le directeur général des Douanes est revenu sur les contraintes auxquelles les acteurs économiques sont confrontés dans le cadre de cette modernisation du système qui a débuté le 1er janvier dernier.

‘’Aujourd’hui, avec la dématérialisation, on peut tout simplement, à partir de son bureau, collecter de manière électronique l’ensemble [des] documents, (…) ce qui permet non seulement de supprimer les déplacements physiques mais surtout d’accroître la célérité et la rapidité des formalités douanières’’, a-t-il fait valoir.

Pour sa mise en œuvre, la douane a fait face à des difficultés d’ordre logistique mais également à de la résistance de la part des acteurs concernés.

‘’Mais la sensibilisation a permis de dépasser ces contraintes et aujourd’hui, ce sont des formalités qui sont bien maîtrisées (…), a dit le DG, Mbaye Ndiaye.

Les commissionnaires agréés en douane, les organisations professionnelles d’importateurs et les autres participants ont salué cette ‘’mesure phare’’ qui permet de révolutionner les formalités de dédouanement et de les inscrire de manière durable dans la révolution numérique.

Cheikh Loum Pouye, président du Conseil de discipline des commissionnaires en douane au Sénégal (CDCDS), dit être convaincu qu’”une dématérialisation des procédures douanières bien encadrée [constitue] sans aucun doute un gage de transparence pour l’amélioration des affaires dans notre pays”.

FD/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE-DIALOGUE / Macky Sall engage ses députés et même ceux de l’opposition à voter le projet de loi d’amnistie

Diamniadio, 27 fev (APS) – Le président de la République a déclaré qu’il va en…