Diamniadio, 16 jan (APS) – L’équité et l’inclusion en plus d’être une question de justice sociale, sont une source de confiance des populations dans les politiques publiques déclinées, a déclaré mardi à Diamniadio, le président de la République.

“Au demeurant, l’équité et l’inclusion sont plus qu’une question de justice sociale. Elles sont aussi une source de confiance des populations dans les politiques publiques déclinées sur le terrain, au-delà des pétitions de principe”, a déclaré Macky Sall.

Le chef de l’Etat intervenait à l’ouverture de la Journée nationale de l’équité sociale et territoriale axée sur le thème “L’équité sociale et territoriale au cœur du Plan Sénégal émergent”.

Selon le président de la République, “il ne s’agit pas seulement de déclarer l’équité, mais de la pratiquer en lui donnant un contenu concret par une approche qui sort des sentiers battus de l’ordinaire”.

Il a à ce propos cité quelques initiatives phares de son action sociale.

Macky Sall a évoqué le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) dont ”le modèle innovant a pu inspirer d’autres pays africains”.

Le PUDC ”nous a permis de construire plus de 827 km de pistes de désenclavement, d’électrifier 974 villages et d’installer 328 forages dont plusieurs forages multi villages”, a t-il dit non sans rappeler la distribution d’équipements pour l’allégement des travaux des femmes.

Il y a le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) qui a réalisé 249 km de pistes, électrifié 97 localités et permis le désenclavement de 284 villages, sans compter la construction de structures de santé et d’autres commodités, a souligné le chef de l’Etat.

Le Programme de modernisation des villes (PROMOVILLES) a positivement impacté plus de 3 millions d’habitants avec 198 km de voiries et 3998 lampadaires, s’est réjoui Macky Sall.

Quant au Programme des bourses de sécurité familiale, il a permis à 355 626 ménages de bénéficier d’une allocation initiale de 25 000 FCFA portée à 35 000 FCFA en 2023, a-t-il fait savoir.

“De 2013 à nos jours, des transferts de l’ordre de 268 milliards de Fcfa ont été effectués au titre des BSF (Bourses de sécurité familiale)”, a relevé Macky Sall.

S’agissant du Programme de couverture sanitaire universelle, dont l’objectif est d’étendre au maximum de bénéficiaires l’accès aux soins de santé, ”il nous a permis de passer d’un taux de couverture de 20% en 2012 à 53,2 % en 2023″, s’est il encore réjoui.

Macky Sall a également cité la DER/FJ, “un instrument dédié à l’autonomisation des femmes et des jeunes” qui  compte à ce jour plus de 250 000 bénéficiaires, avec une gamme de prêts variés, y compris les plus petits, appelés nano crédits, a souligné Macky Sall.

“A ces différents instruments, s’ajoutent les interventions du Fonds de Solidarité nationale et celles du Commissariat à la Sécurité alimentaire et à la Résilience devenu récemment Direction générale”, a ajouté le président de la République.

SG/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Macky Sall : ‘’S’il n’y a pas de consensus, je vais demander au Conseil constitutionnel de désigner mon successeur’’

Diamniadio, 26 fév (APS) – Le président de la République a déclaré, lundi, à Diamnia…