Ogo (Matam), 4 juil (APS) – L’adjoint au gouverneur de la région de Matam en charge des affaires administratives, Modou Thiam, s’est félicité, mardi, de la prise en compte de toutes les recommandations faites lors du comité régional de développement (CRD)préparatoire aux examens de fin d’année.

”Nous sommes heureux de constater que toutes les recommandations qui ont été émises lors du CRD préparatoire ont été bien prises en compte, à la fois sur le plan administratif et sur le plan sécuritaire”, a-t-il déclaré.

Modou Thiam intervenait à la fin d’une visite effectuée dans les centres d’examen du lycée Fadel Kane de Matam, El Hadji Yéro Basse de Ourossogui et du lycée de Ogo.

L’autre constat est que tous les surveillants sont venus à l’heure, a-t-il signalé, ajoutant que ”les épreuves aussi ont démarré à l’heure”.

Il estime que le taux d’absence des élèves n’est pas important dans les trois centres visités.

”Nous avons aussi constaté qu’aucun établissement n’a été signalé comme étant sous l’emprise des eaux, malgré le début de l’hivernage avec de fortes pluies enregistrées ces derniers jours”, a salué Modou Thiam.

Il s’est réjoui des bons résultats obtenus ces dernières années à l’examen du baccalauréat par l’académie de Matam, disant espérer que les résultats de la présente édition vont conforter la place de la région à l’échelle nationale.

Concernant les autres départements, notamment Kanel et Ranérou, Modou Thiam a soutenu que les épreuves se déroulent bien.

De son côté, l’inspecteur d’académie de Matam, Docteur Mbaye Babou, assure que les épreuves se déroulent bien dans l’ensemble des 26 centres de la région.

Seize centres ont été installés dans le département de Matam, huit à Kanel et deux dans le département de Ranérou. Cette année,  4 165 candidats se présentent au baccalauréat, dont une majorité de filles (61,25 pour cent).

L’inspecteur d’académie précise que 96,13% des candidats composent dans les séries littéraires contre 9,87% pour les séries scientifiques.

”Je pense qu’il y a encore des efforts à faire à tous les niveaux, notamment sur les politiques d’orientation. Au niveau communautaire également, il faut une sensibilisation des parents et des élèves sur l’importance de fréquenter les séries scientifiques”, a-t-il rappelé.

AT/ASG/MD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-PELERINAGE / Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Ponpenguine, 19 mai (APS) – Les participants à la grande marche de Ponpenguine sont …