Ndendory (Matam), 21 déc (APS) – Des femmes dont les activités ont été impactées par l’exploitation des phosphates de Ndendory et de Hounaré ont mis en place un réseau afin de ”bénéficier des prestations de service des sociétés minières”.

Le Réseau des femmes impactées par l’exploitation des phosphates de Ndendory et de Hounaré a été mis en place, mercredi.

”L’objectif du réseau est de permettre aux femmes impactées de bénéficier des prestations de services des sociétés minières en se formalisant en unissant leurs forces”, a indiqué Ousmane Bâ, point focal de l’ONG Women in mining Sénégal (WIMS) lors d’une cérémonie de mise en place de ce réseau à Ndendory, dans le département de Kanel

Mariame Sidibé de Hamady Hounaré a été élue présidente de ce réseau, dont la Secrétaire générale est Banel Dia du village de Ndendory. Mbara Seydou Bâ de la même localité en est la trésorière.

Women in mining Sénégal est une Organisation non gouvernementale (ONG) qui s’active dans les activités extractives, selon son point focal.

”WIMS déroule le projet +pari genre+ dans la région de Matam et défend les femmes impactées par les activités minières”, expliqué M. Bâ.

AT/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-JUSTICE / Burkina Faso : une enquête ouverte après le massacre de 170 villageois

Dakar, 4 mars (APS) – Une enquête a été officiellement ouverte au Burkina Faso après le ma…