Taiba Ndiaye (Tivaouane), 20 dec (APS) – Le Programme national de bourses de sécurité familiale (PNBSF) a eu un impact positif sur la réduction de la pauvreté et la scolarité des enfants, dans la commune de Taïba Ndiaye (Tivaouane, Ouest) où il a été lancé il y a 10 ans, a indiqué mercredi la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale Aminata Sow.

Mme Sow s’était rendue à Taïba Ndiaye, afin de mesurer l’impact de cette initiative des pouvoirs publics.  Elle a écouté divers témoignages de bénéficiaires de ce programme, dont celui de la première bénéficiaire, Maty Diouf.

Selon cette dame, la première personne à empocher les 25.000 FCFA distribués tous les trois mois à des personnes à faibles revenus, les bourses familiales ont “impacté positivement la vie de ses enfants“.

“Je ne sais pas comment remercier Macky Sall qui a eu cette lumineuse idée qui nous a sortis totalement de la pauvreté, a-t-elle dit. Avec cette bourse familiale, tous mes enfants ont pu aller à l’école correctement, alors qu’avant, c’était totalement la déche dans ma famille“, a témoigné Maty Diouf.

Bolé Diop, un ex-charretier qui officiait à Yoff a insisté sur les principales conséquences de l’arrivée des bourses familiales, à savoir la réduction de l’extrême pauvreté et l’amélioration de la scolarité des enfants. “Notre vie a changé et le changement a beaucoup influé l’éducation et la santé de mes enfants. Ils se vaccinent le moment venu, vont à l’école et je vois désormais tous mes enfants chaque jour“, raconte-t-il.

Nogaye Guèye, habitant de Taïba Mbaye (à 1 km de Taïba Ndiaye), la soixantaine révolue, a pu développer des activités génératrices de revenus  autour de l’élevage et de la vente de légumes, grâce auxquelles sa famille n’achète plus de mouton pour la Tbabaski.

Maty Souaré qui a dit entièrement devoir son “autonomie financière“ à sa bourse familiale, grâce à laquelle elle parvient à entretenir correctement son foyer qui était profondément affecté par la pauvreté.

Très émue par les témoignages des bénéficiaires devant leur maire Assane Ndiaye, la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale Aminata Sow a rappelé à l’assistance la nécessité pour les titulaires des bourses familiales de vacciner leurs enfants, de les maintenir à l’école tout en veillant à leur inscription à l’état civil

Selon elle, “l’inclusion et la lutte contre les inégalités  sociales sont le soubassement de cette trouvaille du président de la République“.

Se réjouissant de l’ “impact positif“ du PNBSF à Taïba Ndiaye,  où le chef de l’État  Macky Sall avait lancé cette  “pertinente politique de protection sociale“ en 2013,  elle s’est dit honorée de “revenir  10 ans après  constater cette réussite des premiers  bénéficiaires“.

MKB/ADI/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…