Ourossogui, 21 jan (APS) – L’Inspecteur d’académie de Matam, Docteur Mbaye Babou, a invité, samedi, les collectivités territoriales et les entreprises à accompagner l’alphabétisation des jeunes et des adultes.

”Chaque année on ouvre des classes d’alphabétisation pour les jeunes et les adultes et des facilitateurs sont formés. Au-delà du financement de l’Etat, on gagnerait davantage à développer ce système au niveau déconcentré par l’implication des maires, des présidents de Conseils départementaux et des entreprises présentes dans la zone”, a-t-il dit.

L’IA s’exprimait samedi lors d’un forum qui a pour thème : ”Langues africaines, identité culturelle et vivre ensemble nationales”, à l’initiative de Potal Demde Ngenniidje pour l’équité des langues nationales.

Cette rencontre organisée à Ourossogui a vu la participation des délégations des six premières langues codifiées au Sénégal.

Le taux est ”assez important de même que les besoins au niveau communautaire”, a t-il dit, soutenant que les enjeux et les résultats ne sont plus à ‘’démontrer”.

Docteur Babou a reconnu l’importance d’accompagner les communautés pour qu’elles sachent lire et écrire, estimant que c’est ”un gain inestimable dans le système de production”.

”Par exemple, les paysans pourront améliorer leur production, accéder à des opportunités de crédits, lire par eux-mêmes et traiter leurs affaires. C’est pourquoi je fais le plaidoyer auprès des maires, des présidents de Conseils départementaux et partenaires pour qu’on aide ce système”, a déclaré l’IA de Matam.

Il a rappelé que chaque année, une cinquantaine de classe est ouverte avec un maximum de trente auditeurs.AT/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…