Matam, 14 déc (APS) – La chargée de projet ”Politisons les femmes et les jeunes” au sein de l’Association des juristes sénégalaises (AJS), Seynabou Diouf, a prôné, jeudi, la formation des femmes de la région de Matam (nord-est) afin de leur permettre d’avoir un ‘’accès au foncier”.

”La solution que nous préconisons est de former les femmes afin qu’elles puissent accéder au foncier. Elles doivent aussi être formées pour qu’elles comprennent le processus lié à l’accès à la terre, comme les demandes d’affectation et les délibérations’’, a-t-elle dit.

Seynabou Diouf intervenait lors d’un atelier de formation destiné aux femmes et aux jeunes dans le cadre du projet ”Politisons les femmes et les jeunes’’ financé par le Royaume des Pays-Bas.

Selon elle, si les élues sont formées, elles pourront appuyer les autres femmes et les pousser à accéder à la terre, leur faire comprendre également l’intérêt pour elles de posséder des terres.

”Les femmes doivent être aussi capacitées sur le décret lié à l’accès à la terre. Il n’y a pas de discrimination entre l’homme et la femme concernant le foncier. Cependant, certaines pratiques traditionnelles font que les femmes dans certaines localités ont un faible accès à la terre”, a-t-elle fait savoir.

D’autres modules ont été au menu de cet atelier comme la prise de parole en public, le media training et le rôle et la responsabilité des élues dans la gestion des collectivités locales.

AT/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-EDUCATION / Un don de quarante-six millions pour la réhabilitation de l’école élémentaire Pikine 17

Dakar, 4 mars (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu a signé, lundi, avec …