Dakar, 15 déc (APS) – La décision du Tribunal hors classe de Dakar annulant la radiation de l’opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales est le sujet le plus en vue dans les journaux reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise.

Un juge du Tribunal hors classe de Dakar a annulé la radiation de l’opposant Ousmane Sonko des listes électorales après l’avoir jugé ‘’illégale’’, une décision confirmant celle initialement rendue par le Tribunal d’instance de Ziguinchor (sud) en faveur du candidat déclaré à l’élection présidentielle du 25 février prochain.

Le 17 novembre, la Cour suprême avait annulé et cassé cette décision favorable à M. Sonko.

La juridiction supérieure a en même temps renvoyé les deux parties devant le Tribunal hors classe de Dakar.

Devant ce juge, les avocats d’Ousmane Sonko ont plaidé sa réintégration dans le fichier électoral, sans laquelle sa candidature ne peut pas être recevable.

“Sonko obtient gain de cause’’, titre le journal Vox Populi, selon lequel le juge Racine Thione a confirmé son collègue Sabassy Faye du Tribunal de grande instance de Ziguinchor.

“Par deux fois, la justice sénégalaise a tranché et donné raison à Ousmane Sonko. Il est temps que l’Etat abdique. Ce ne serait ni honte ni désolation, mais grandeur et sagesse’’, rapporte Vox Populi, en citant Me Ciré Clédor Ly, l’un des conseillers de l’opposant sénégalais.

“Sonko réintégré’’, mentionne Sud Quotidien à sa Une. “Le juge Ousmane Racine Thione casse la mesure de radiation dans les listes électorales prise contre Ousmane Sonko’’, rapporte le journal qui met en évidence les photos des juges de Ziguinchor et Dakar.

 “Suite et pas fin’’

Pour l’As, l’opposant Ousmane Sonko a tout simplement gagné la bataille d’instance. “Le verdict lui est favorable. Mais Ousmane Sonko n’était pas au palais de justice pour savourer sa victoire contre l’Etat du Sénégal avec ses collaborateurs’’, a fait remarquer le journal l’As.

Pour le journal Le Quotidien, la réintégration d’Ousmane Sonko sonne comme une autre étape dans le long feuilleton judiciaire opposant l’Etat à l’opposant. “Saison 2 à la Cour suprême’’, titre Le Quotidien via sa manchette.

La publication annonce que l’Etat du Sénégal va se pourvoir en cassation. “Dans un communiqué rendu public, les conseils de l’Etat du Sénégal entendent user de leur droit de recours par l’introduction d’un pourvoi en cassation’’, signale Le Quotidien.

D’où ce titre du journal Enquête : “Suite et pas fin’’. Il cite, à ce sujet, Me El Hadji Diouf, membre du pool d’avocats de l’Etat. “Nous avons assisté à la décision d’un juge inférieur qui défie un juge supérieur. Nous allons faire un pourvoi en cassation’’, dit l’avocat.

“La justice garde la tête haute’’

Cette situation fait dire au journal Le Soleil que “les délai et procédure jouent contre Ousmane Sonko’’.

Citant les avocats de la partie civile, Le Soleil fait observer que l’opposant Ousmane Sonko “reste radié des listes électorales jusqu’à ce que la cause soit définitivement jugée’’. La publication signale que M. Sonko est “prisonnier des délais pour participer à l’élection présidentielle’’.

Pour Sud Quotidien cette “victoire’’ d’Ousmane Sonko permet à la justice de garder la tête haute.

“Même s’il est vrai qu’une justice parfaire n’existe pas, il est aussi certain que la justice sénégalaise continue de jouer pleinement son rôle, malgré les attaques dont les magistrats font l’objet de la part des hommes politiques […]’’. Il note que ‘’le verdict rendu par le tribunal hors classe de Dakar en est une parfaite illustration’’.

MTN/BK

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…