Matam, 16 avril (APS) – La Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Matam continue à chercher des partenaires pour financer la mise en œuvre de son projet d’installation d’un bac sur le fleuve Sénégal pour fluidifier la traversée des personnes et des échanges de biens avec la Mauritanie, a indiqué son président, Mamadou Ndiadé.

‘’Le bac est une idée de la Chambre de commerce de Matam qui a une volonté de créer cet important outil pour la région. C’est une ambition, mais nous n’avons pas encore les moyens de la réaliser. Nous sommes en train de ratisser large pour trouver des partenaires afin de concrétiser ce projet’’, a-t-il dit.

Intervenant lors d’une assemblée générale de l’institution consulaire, Mamadou Ndiadé a vanté l’importance du bac pour la région de Matam dans le cadre de la libre circulation des personnes et des biens entre le Sénégal et la Mauritanie.

‘’Nous ne désespérons pas, c’est un projet important, mais faute de moyens, nous sommes obligés d’être dans l’attente’’, a-t-il souligné en ne manquant de plaider le renforcement des moyens des chambres de commerce du pays.

L’assemblée générale de la CCIAM organisée en présence de représentants de la Direction du commerce intérieur, du gouverneur et du service régional du commerce, a débouché sur l’adoption d’un budget de près de 67 millions de francs pour l’exercice 2024.

AT/AKS/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi Féminin UFO-A Dames : remake Sénégal-Guinée Bissau en finale 

Dakar, 28 mai (APS) – Les Lionnes U20 du Sénégal vont croiser la Guinée Bissau en finale d…