Kaolack, 16 avr (APS) – L’inspection d’académie (IA) de Kaolack (centre) indique qu’elle est en train d’œuvrer à la promotion des matières scientifiques, passage obligé pour l’émergence du Sénégal.

‘’Le Sénégal est un pays en voie de développement qui aspire, dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), à être émergent. Il ne peut l’être que s’il y a une politique hardie de promotion de l’enseignement des matières scientifiques’’, a déclaré l’inspecteur d’académie, Siaka Goudiaby.

Il a fait cette déclaration lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) présidée par le gouverneur de Kaolack, Ousmane Kane. Cette rencontre était axée sur la revue annuelle conjointe de l’éducation et de la formation.

Les différents acteurs du système éducatif, les chefs des services déconcentrés impliqués dans le fonctionnement de l’éducation et de la formation et les élus territoriaux de la région ont pris part à la rencontre. Celle-ci s’est tenue à la salle de conférence de la gouvernance de Kaolack.

Il ressort des différentes présentations et interventions qu’il y a une désertion des filières scientifiques, notamment des mathématiques, l’indicateur associé notamment à la fréquentation desdites filières par les élèves n’ayant pas été atteint.

‘’D’abord, nous constatons qu’il n’y a pas beaucoup d’élèves dans les séries et filières scientifiques et mathématiques, mais aussi celles-ci ne sont pas assez nombreuses au niveau du territoire académique’’, a relevé l’IA de Kaolack.

Selon Siaka Goudiaby, les autorités sénégalaises en charge de ce secteur tablent sur des ‘’mesures fermes’’ orientées vers la promotion de l’enseignement des matières scientifiques et mathématiques. Il estime que le Sénégal dispose de suffisamment de cadres dans les domaines littéraires.

‘’Mais si à ce niveau là nous n’avons pas une expertise scientifique et mathématique de qualité en grand nombre, notre développement risquerait d’être compromis. (…) ailleurs, les pays dits émergents qui ont pu arriver à ce niveau de développement, le doivent à une politique volontariste et hardie de promotion de l’enseignement des matières scientifiques et mathématiques’’, a-t-il fait valoir.

Il signale que l’inspection d’académie de Kaolack est en train de prendre des mesures au niveau local, pour promouvoir les filières scientifiques.

‘’La première initiative que nous avons prise, c’était de mettre en place le projet +Pépinière des talents+, qui consiste à identifier et détecter les élèves talentueux qui ont un profil mathématique et scientifique certain, pour les encadrer à travers des cours de soutien et de renforcement par le biais du numérique, etc.’’, a expliqué M. Goudiaby.

L’IA accompagne aussi les enseignants et met à la disposition de ces élèves une batterie d’exercices sur les différentes matières scientifiques.

ADE/ASG/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens absorbés par la première journée des assises de la justice

Dakar, 29 mai (APS) – Les quotidiens reviennent largement mercredi sur la première j…