Dakar, 06 juil (APS) – Le général de corps d’armée Mbaye Cissé, chef d’état-major général des armées, a invité jeudi les 44 sous-officiers issus de la 1ère promotion du cours de maistrance de l’Ecole de la Marine nationale à s’inspirer des valeurs traditionnelles de la marine, comme le courage et l’abnégation.

‘’Cette formation vient à son heure au moment où le Sénégal a des projets d’exploitation pétrolière’’, a-t-il affirmé en présidant  la cérémonie  marquant la sortie de cette promotion, au camp général Mountaga Diallo, à Bel Air.

Cette première promotion a pour parrain l’adjudant-major Louis Jean Marie Dieudonné Diaz, premier Sénégalais à suivre le cours de maistrance à Brest, en France. Sa famille, venue nombreuse à la cérémonie, s’est dite heureuse du choix porté sur lui.

‘’Le parrain était d’une éducation remarquable car il tenait à l’instruction et à l’éducation ; il était courtois et ferme quand il le fallait avec ses enfants’’, a rappelé Jean-Jacques Diaz, adjudant-chef à la retraite et fils du parrain.

‘’Il était marin dans l’âme. L’esprit et le comportement. Et c’est ce qui fait que nous étant jeunes, on connaissait déjà tout de la marine’’, a rappelé M. Diaz.

S’adressant aux sortants de la 1ère promotion du cours de maistrance, Jean-Jacques Diaz les a exhortés à s’inspirer des qualités du parrain.

‘’Soyez heureux et fiers de l’avoir comme parrain pour ses qualités intrinsèques comme l’éducation, le respect du travail bien fait, l’abnégation dans l’effort, la solidarité et surtout la moralité, car c’est ainsi qu’il nous a éduqués’’, a-t-il lancé.

L’adjudant-major Diaz est entré en service le 30 septembre 1961 et a servi sans interruption jusqu’au 31 décembre 1995, date à laquelle il est atteint par la limite d’âge de son grade.

 

Cette promotion 2021-2023 compte différentes spécialités et a été formée à travers les traditions, le parcours, l’expérience et l’expertise de la marine nationale.

‘’Nous avons formé 44 sous-officiers dans l’esprit de sacerdoce de la marine nationale, car nous voulons que les éléments qui sortent automatiquement de l’école soit prêts pour occuper des fonctions et des postes au niveau de la flotte’’, a fait valoir le lieutenant de vaisseau Seydouna Hamza Amar, directeur des études de la Marine nationale.

Il souligne que ce cursus scolaire est complet et permet à l’issue de la formation de disposer de marins qui pourront immédiatement occuper des fonctions spécialisées.

‘’Ils pourront accompagner éventuellement la montée en puissance de la Marine nationale dans cette ère d’exploitation des ressources gazières et pétrolières dans notre zone économique exclusive’’, a souligné le lieutenant de vaisseau Amar.

Il a rappelé que ‘’la Marine nationale a entamé depuis 2013 une montée en puissance aussi bien au niveau de son organisation et de ses équipements navals que de la qualité de ses hommes’’.

D’une durée de deux ans, cette formation confère aux sous-officiers le grade de sergent à leur sortie. Ils pourront poursuivre leur carrière au même titre que les autres officiers dans les armées de terre ou de l’air.

Le lieutenant de vaisseau Seydouna Hamza Amar les invite à s’inspirer de la devise de l’école de Marine sénégalaise : ‘’Triompher en mer par le savoir’’.

MFD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FETE / Tabaski : le chef de l’Etat appelle ‘’à prier pour un Sénégal de paix’’

Dakar, 13 juin (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a appelé merc…