Touba, 14 mai (APS) – La question de l’approvisionnement en eau et celle de la fourniture d’électricité ont été, lundi, les préoccupations les plus saillantes à la réunion du comité local de développement (CLD) préparatoire au grand Magal de Touba (centre), a constaté un correspondant de l’APS.

”Les débats ont tourné essentiellement autour des préparatifs du grand Magal, dont le point le plus important a été l’approvisionnement en eau et aussi la fourniture d’électricité au niveau de la ville sainte de Touba”, a indiqué le préfet de Ndame, Abdoulaye Kharma.

Il s’exprimait au sortir d’une réunion du CLD à laquelle ont pris part plusieurs acteurs impliqués dans l’organisation de ce grand événement religieux, qui commémore le départ en exil au Gabon du fondateur de la confrérie des mourides, Cheikh Ahmadou Bamba.

Le sous-préfet de Ndame est revenu sur la réunion, mercredi dernier, du cadre local de concertations des acteurs de l’eau et de l’assainissement. Celle-ci avait permis à ces acteurs de débattre de sujets liés aux problèmes souvent rencontrés dans la distribution de l’eau à Touba.

Il a rappelé que lors de cette rencontre, des mesures fortes ont été prises et sont en train d’être mises en œuvre sur le terrain. ”Il y a des améliorations notables qui ont été constatées sur le terrain en raison de la fourniture de l’eau”, s’est-il réjoui.

L’autre point majeur de cette rencontre est relatif à la fourniture d’électricité. ”La SENELEC a donné des garanties pour que cette année-ci l’on ne puisse plus connaître de difficultés sur la fourniture d’électricité”, a rassuré le sous- préfet de Ndame. A la demande du comité d’organisation, la SENELEC a décidé de mettre hors délestage la ville de Touba et celle de Mbacké pendant au moins une vingtaine de jours.

”Cette dernière s’est engagée à permettre à ses clients demandeurs de pouvoir disposer de l’électricité avant le jour du Magal”, a souligné Abdoulaye Kharma.

S’agissant de la question de l’assainissement, il a signalé que ”l’Etat est en train de faire des efforts’’, informant que ‘’les acomptes sont en train d’être versés’’. Il a ajouté que les entreprises attributaires des marchés ‘’ont effectivement repris les travaux”.

Le sous-préfet de Ndame indique que ”le responsable de l’AGEROUTE [Agence des travaux et de gestion des routes] a promis de faire une mission de reconnaissance pour aller voir la manière dont les choses se présentent au niveau du terrain et d’en rendre compte à ses supérieurs hiérarchiques”, fait-il valoir.

Il a promis de rendre compte à l’autorité politique pour que des dispositions idoines puissent être prises en vue de réparer les nids-de-poule, jugés nombreux dans la ville de Touba.

L’édition 2024 du Grand Magal de Touba se tiendra cette année autour du 23 et du 24 août prochains.

Communément appelé ‘’18 Safar’’, le grand Magal de Touba commémore le départ en exil au Gabon du fondateur de la confrérie des mourides, Cheikh Ahmadou Bamba.

 

AN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-JUSTICE / Les actions de la CPI ne visent pas que les Etats vulnérables (Procureur adjoint)

Diamniadio, 28 mai (APS) – Les mandats d’arrêts internationaux émis par la Cour péna…