Touba, 3 sept (APS) – Le directeur général de l’Office des forages ruraux (OFOR), Hamad Ndiaye, a assuré, qu’en plus des 37 forages fonctionnels, huit châteaux d’eau et cinq réservoirs déjà en stock seront lâchés, ce lundi à 8h,  jour de célébration du Magal, sur le réseau de distribution pour faciliter l’accès à l’eau dans les quartiers de Touba.

 

“A ce jour, nous avons 37 forages fonctionnels à Touba. A cela s’ajoutent huit châteaux d’eaux et cinq réservoirs d’une capacité de 5 milles mètres cube chacun qui seront lâchés ce lundi matin jour de Magal”, a déclaré M. Ndiaye.

Le directeur général de l’OFOR s’entretenait avec des journalistes en marge d’une visite de quelques sites hydrauliques à la veille de la célébration de la 129 ème édition du grand Magal de Touba.

Il estime que cette stratégie de lâchage progressif de ce dispositif mis en place par l’OFOR va améliorer l’accès à l’eau dans tous les quartiers de Touba.

 

Hamad Ndiaye se dit rassuré quant à la disponibilité de l’eau à Touba. ‘’A ce stade, nous pouvons dire que la disponibilité de l’eau est assez acceptable’’, a salué le DG de l’OFOR.

“Au moment où l’on parle nous sommes rassurés et les autorités de Touba nous ont aussi signifié leur satisfaction par rapport au dispositif mis en place”, a-t-il ajouté.

En termes de stratégie, a-t-il encore signalé, des unités de stockage seront libérées lundi matin pour permettre aux quartiers en difficulté d’avoir accès à l’eau.

M. Ndiaye a  annoncé qu’un dispositif de prise en charge des besoins en eau est établi avec la mise en circulation de plus de 130 camions citernes dans les quartiers critiques comme Guédé, les HLM et Khaya2.

 

Il a aussi évoqué le “renfort en camions citernes des partenaires et du président de la République qui a mis à la disposition du comité d’organisation du grand Magal de Touba une vingtaine”.

Selon lui, avec la réalisation de cinq forages stratégique en cours de construction, le problème de l’eau pourrait être un mauvais souvenir dans la capitale du mouridisme.

“Pour une solution structurelle, l’Etat a lancé un projet de construction de cinq nouveaux forages, de deux réservoirs de six mille mètres cube chacun et d’un château d’eau de 500 mètres cube”, a annoncé le directeur de l’OFOR.

Hamad Ndiaye a souligné que son service a mobilisé pour les besoins du Magal cent jeunes pour veiller sur la sécurité des installations afin d’éviter des actions de sabotage.

MS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Des magistrats outillés sur la poursuite des crimes internationaux et des violences sexuelles liées aux conflits

Dakar, 15 avril (APS) – Des magistrats et des avocats de pays de l’Afrique de l’Ouest et d…