Dakar, 31 déc (APS) – Le chef de l’Etat a déclaré, dimanche soir, avoir eu constamment à l’esprit le souci d’équité territoriale et de justice sociale, ‘’pour que personne ne soit laissé derrière’’, ce qui s’est traduit par la mise en place d’instruments d’équité territoriale et d’inclusion sociale.

”Dans notre quête du mieux-être, j’ai constamment à l’esprit le souci d’équité territoriale et de justice sociale, pour que personne ne soit laissé derrière. Tous nos terroirs sont d’égale dignité ; et chacun de nous mérite une vie décente. C’est cela le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous’’, a dit Macky Sall, dans son discours à la veille du nouvel an.

Dans sa dernière adresse de fin d’année à la Nation en tant que chef de l’Etat, le président Sall a dit qu’il ‘’pense au Sénégal qui se réveille tôt, travaille dur et se couche tard’’.

”Je pense au Sénégal des mains laborieuses, qui vit à la sueur de son front. Je pense au Sénégal des petits revenus et des familles démunies’’, a-t-il insisté.

C’est pourquoi, il dit avoir mis en place des instruments d’équité territoriale et d’inclusion sociale.

Macky Sall a cité le Programme d’urgence de développement communautaire, le Programme de modernisation des axes et territoires frontaliers, le Programme de modernisation des villes, le Programme Xëyu Ndaw ñi, la Délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes, le Fonds de financement de la formation professionnelle (3 FPT), les Domaines agricoles communautaires, la Couverture sanitaire universelle et les Bourses de sécurité familiale, dont l’allocation est passée de 25 000 à 35 000 francs cfa.

Il s’est dit heureux d’annoncer le renouvellement pour trois ans du Programme Xëyu Ndaw ñi, portant sur 82 000 emplois jeunes pour un montant de 450 milliards de francs Cfa.

Macky Sall a souligné que grâce à tous ces instruments actifs sur l’étendue du territoire national, le gouvernement a amélioré le cadre de vie des villes, construit et réhabilité des lieux de cultes, créé des emplois et autres activités génératrices de revenus.

L’Etat a financé des milliers de jeunes et femmes porteurs de projets, dont 250 000 attributaires de prêts de la DER/FJ, a-t-il signalé.

Ces initiatives ont permis ‘’à des millions de bénéficiaires d’accéder à des services sociaux de base, y compris la couverture maladie, dont le taux est passé de 20% en 2013 à 53,2% en 2023’’.

Il a indiqué que de Thiéyène (Linguère) à Bagaya (Bignona), de Fissel (Fatick) à Saré Liou (Matam), de Diallocounda (Sédhiou) à Waalidiala (Kédougou), entre autres centaines de localités, le gouvernement a désenclavé des pans entiers du territoire national, apporté de l’eau et de l’électricité, équipé des structures de santé, et octroyé des matériels pour l’allègement des travaux des femmes.

En même temps, a-t-il ajouté, l’Etat continue de soutenir les ménages et les travailleurs.

”En plus de la hausse générale des salaires dans la fonction publique, nous soutenons les prix des denrées de première nécessité, du transport, de l’eau et de l’énergie, dont la subvention, à elle seule, s’élève cette année à plus de 600 milliards de fcfa’’, dit le chef de l’Etat.

OID/AKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-EXAMENS / / BFEM : 11.716 candidats inscrits dans la région de Diourbel (IA)

Diourbel, 21 juil (APS) – La région de Diourbel compte pour la session 2024 de lR…