Dakar, 8 jan (APS) – L’Union européenne, par la voix de son haut représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a annoncé l’envoi prochain d’une mission d’observation électorale (MOE) au Sénégal pour observer le bon déroulement de l’élection présidentielle du 25 février prochain, a-t-on appris de source officielle, lundi.

‘’A l’invitation des autorités sénégalaises, l’Union européenne va déployer une mission d’observation électorale (MOE) au Sénégal pour y observer le déroulement de l’élection présidentielle du 25 février 2024’’, rapporte notamment un communiqué publié sur le réseau social X.

La mission attendue à la mi-janvier à Dakar sera dirigée par la députée du Parlement européen, Malin Björk, à la tête d’une équipe cadre composée de neuf analystes qui resteront dans le pays jusqu’au terme du processus électoral et élaborera un rapport final et des recommandations pour de possibles réformes, indique la source.

L’Union européenne signale que peu après son arrivée, l’équipe cadre sera rejointe par trente-deux observateurs de longue durée, qui seront déployés dans tout le pays, tandis que soixante-quatre autres observateurs de courte durée renforceront ces équipes à l’approche de la date du scrutin.

‘’L’invitation des autorités (sénégalaises) à observer le déroulement de la prochaine présidentielle est un nouveau témoignage concret de la solidité du partenariat qui lie le Sénégal et l’UE’’, a réagi le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et le politique de sécurité.

Il a affirmé que la longue tradition démocratique du Sénégal constitue une base solide pour assurer le respect les droits et libertés de tous les Sénégalais tout au long du processus électoral.

”Sous la direction de sa cheffe, la MOE de l’UE produira une évaluation détaillée, indépendante et impartiale du processus électoral’’, a rappelé Josep Borrell.

”C’est un honneur pour moi de diriger la MOE de l’UE au Sénégal. Grâce à cette mission, nous espérons contribuer à la réalisation d’un processus électoral transparent et inclusif. Nous présenterons les principaux résultats et les recommandations de notre mission de manière constructive à la fin de notre mandat, contribuant ainsi à identifier des pistes pour accroître la qualité démocratique des futurs processus électoraux dans le pays”, a pour sa part souligné Malin Björk dans des propos rapportés par le communiqué.

AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…