Kaffrine, 1er mai (APS) – Le bureau national de l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (UDEN) a exigé, lundi, à l’occasion de la fête du 1er mai, la satisfaction des revendications soumises au gouvernement.

L’UDEN, qui a choisi de décentraliser la célébration de cette fête à Kaffrine, a exprimé le souhait pour un enseignement de qualité dans un ‘’espace scolaire inclusif’’ et permettant un accès à tous les enfants.

Pour marquer la fête des travailleurs, le syndicat a défilé dans les grandes artères de Kaffrine. Au terme de ce défilé, les syndicalistes ont remis un cahier de doléances au gouverneur de la région de Kaffrine, William Manel, en présence de son secrétaire national, Abdou Rahmane Guèye.

 “Nous exigeons l’amélioration des conditions de travail dans les écoles [eau, électricité, clôtures, toilettes fonctionnelles…], le paiement à temps des indemnités des examens et des classes spéciales”, a indiqué Moustapha Sine, secrétaire général  de la section UDEN de Kaffrine.

L’UDEN réclame aussi l’éradication des abris provisoires, la publication du décret modifiant le statut des décisionnaires et la régulation systématique de toutes les revendications liées aux enseignants issus du recrutement spécial, a-t-il ajouté.

 “Le syndicat exige par ailleurs, la mise en position de stage de tous les chargés de cours, l’apurement de tous les rappels et l’éradication des lenteurs administratives”, a-t-il poursuivi.

Les enseignantes ont également demandé la mise en place de crèches institutionnelles dans les écoles. 

CTS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Education

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-PERSPECTIVES / Moustapha Mamba Guirassy s’engage pour une “transformation en profondeur du système éducatif”

Diamniadio, 11 avr (APS) – Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Moustapha M…