Louga, 22 fév (APS) – Le Syndicat national des travailleurs de l’hydraulique (SNTH) a annoncé, jeudi, à Louga (nord), avoir entamé une grève de trois jours pour exiger des pouvoirs publics une augmentation des salaires de ses membres et la généralisation de leurs primes de logement.

‘’Nous observons une grève de soixante-douze heures depuis hier. Nous réclamons une augmentation des salaires, des primes de prudence pour les chauffeurs, avec des montants variant entre 60.000 et 120.000 francs CFA, la généralisation des primes de logement et le paiement des primes de chantier’’, a déclaré le responsable des revendications du SNTH, Gaston Guillabert, lors d’une conférence de presse.

Le Syndicat national des travailleurs de l’hydraulique exige des autorités ‘’le recrutement des bénévoles ayant fait quinze à vingt ans d’apprentissage’’.

Il réclame aussi des ‘’moyens matériels logistiques’’, la garantie d’‘’un service public de qualité’’ et l’intégration d’‘’agents dans la fonction publique’’.

”Tous les membres du SNTH ont cessé toutes leurs activités pour une durée de soixante-douze heures’’, a dit Gaston Guillabert.

Selon lui, la grève peut être prolongée au-delà des soixante-douze heures fixées.

Le secteur de l’hydraulique est confronté à de ‘’nombreuses difficultés’’ que l’État est appelé à aplanir, a souligné M. Guillabert.

DS/ESF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens suivent de près l’entrée en action du nouveau pouvoir

Dakar, 17 avr (APS) – Les quotidiens ne manquent rien des premiers pas du nouveau po…