Diourbel, 22 fév (APS) – Les services techniques déconcentrés de l’État ont pris les mesures nécessaires à la bonne organisation du magal de Darou Karim (Touba) prévu le 9 mars prochain, à Touba, a indiqué à l’APS le gouverneur de la région de Diourbel, Ibrahima Fall.

Les chefs des services concernés en ont pris en effet des engagements fermes pour une réussite de cet événement religieux commémorant la naissance de Serigne Massamba Mbacké, petit-frère de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, l’une des plus grandes confréries musulmanes du Sénégal, a-t-il précisé..

Ils en ont pris l’engagement au cours d’un comité régional de développement (CRD) organisé sous sa présidence, en présence du comité d’organisation dudit magal.

Le chef de l’exécutif régional a assuré qu’un suivi rigoureux sera mené auprès des services, pour que les engagements pris soient respectés, conformément aux instructions des plus hautes autorités.

En plus du dispositif sécuritaire, a-t-il souligné, ”la gendarmerie nationale va organiser une opération de sécurisation avant le magal, pour permettre aux pèlerins de célébrer l’événement religieux dans la quiétude”.

Le comité d’organisation a profité de la rencontre pour demander à l’Etat, de concert avec le conseil municipal de Touba, de doter Darou Karim, un quartier périphérique de Touba, d’infrastructures de base.

L’extension du réseau électrique reste une préoccupation phare des habitants de cette localité créée par Serigne Massamba Mbacké, frère cadet de Serigne Touba, a souligné Serigne Cheikh Mbacké.

Pour ce qui est de l’accès à l’eau, a-t-il indiqué, ”plusieurs sites de la localité peinent à accéder au liquide précieux”. Il invite les services concernés à faire le nécessaire pour augmenter la capacité des ouvrages hydrauliques.

Ibrahima Fall a sollicité auprès du khalife de la famille de Serigne Massamba Mbacké des prières pour la paix et la stabilité du pays, surtout dans le contexte préélectoral actuel.

Petit-frère de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie mouride, Serigne Massamba Mbacké est né à Patar en 1883, le 27ème jour du mois lunaire de shabân. Il est le benjamin des fils de Mame Mor Anta Saly.

De la fin de ses études jusqu’à la disparition de son grand-frère, Cheikh Ahmadou Bamba, le 19 juillet 1927, Serigne Massamba ne s’est jamais éloigné de lui. Il a été rappelé à Dieu en 1942. 

MS/ASG/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNANCE / Mise en place d’un observatoire national de la démocratie participative

Dakar, 23 avril (APS) – L’ONG Enda Ecopop et le projet USAID d’appui à la gestion de…