Ziguinchor, 31 août (APS) – L’Office national de formation professionnelle (ONFP) est en train de former quelque 500 jeunes des départements de Ziguinchor, Bignona et Bounkiling dans les métiers des bâtiments et travaux publics (BTP), de l’agro-alimentaire et du tourisme, a appris l’APS.

Ce programme de formation s’inscrit dans le cadre du ‘’projet de réhabilitation de la route Sénoba-Ziguinchor -Mpack et de désenclavement des régions du sud’’,  financé par l’Etat du Sénégal avec le concours de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque européenne d’investissement (BEI).

‘’L’AGEROUTE nous avait confié la formation de 500 jeunes dans le cadre du projet de réhabilitation de la route Sénoba-Ziguinchor. Aujourd’hui, les formations sont en train de se dérouler. Sur ces 500 jeunes, 300 ont déjà fini leur formation’’, a déclaré le directeur général de l’Office national de formation professionnelle (ONFP), Mamadou Mounirou Ly.

Il effectuait, mercredi, une visite à Oussouye et Ziguinchor pour constater l’avancement de certains travaux, dont le carrelage de la devanture de la grande mosquée du quartier de Goumel (Ziguinchor). Il a également visité le centre de formation d’Oussouye, où plus de 20 jeunes sont en train de suivre une formation en coupe-couture.

”Nous sommes venus pour  suivre ces jeunes qui sont en train de travailler dans le carrelage. Il y a un enthousiasme au niveau de cette jeunesse. Ils sont déterminés à travailler’’, s’est réjoui le DG de l’ONFP. Selon lui, ”le travail en synergie est fondamental si nous voulons avoir des résultats”.

”L’AGEROUTE a fait appel à l’ONFP. Elle est en train de travailler avec nous sur la formation des métiers dans le BTP, dans l’agroalimentaire et dans les métiers du tourisme’’, a salué Mamadou Mounirou Ly, signalant que des diplômes de qualification seront remis aux bénéficiaires à la fin de leur formation.

Ibrahima Lo, spécialiste sur- évaluation à l’AGEROUTE, a rappelé que dans le cadre de ce programme, il a été retenu de former 500 jeunes dans les métiers porteurs du BTP, de l’agro-alimentaire et du tourisme. ”Cela est une contribution de l’AGEROUTE par rapport à la lutte contre le chômage des jeunes’’, a t-il dit.

Durant l’évaluation du projet, il a été constaté un taux de chômage assez élevé dans les départements de Bignona, Bounkiling et Ziguinchor, a t-il souligné.

”L’origine de ce taux chômage élevé était dû à la non qualification de beaucoup jeunes. C’est dans ce sens que nous avons jugé utile de former certains jeunes et de leur donner une opportunité d’insertion à travers les chantiers du projet’’, a fait savoir M. Lo.

MNF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ISLAM-TABASKI / Richard-Toll : l’Imam appelle à ”cultiver la cohésion sociale”

Richard-Toll, 18 juin (APS) – L’imam ratib de Ndiangue, Bara Fall a appellé se…