Dakar, 31 août (APS) – Le directeur général de l’APIX, Abdoulaye Baldé, a pris part à la 123e conférence de l’Alliance des hommes d’affaires afro-descendants des États-Unis d’Amérique et de la diaspora, a appris l’APS de l’agence sénégalaise chargée des investissements et des grands travaux de l’État.

Cette alliance constituée de la ‘’National Black Chamber of Commerce’’ et de la ‘’National Business Association’’ a tenu à faire de l’APIX l’‘’hôte de marque’’ de cette conférence, selon un communiqué de l’agence gouvernementale que dirige M. Baldé.

‘’En plus d’un grand panel sur le développement des affaires en Afrique, auquel a participé l’APIX, un ‘VIP Board Room’ s’est tenu. Entre projection de films sur les opportunités d’investissement au Sénégal et un exposé sur les avantages de l’environnement des affaires, marqué par un code des investissements favorable et une bonne législation sur les zones économiques spéciales, l’APIX a démontré que le Sénégal est devenu pour les investisseurs une destination incontournable’’, ajoute la même source.

‘’En même temps, à travers des rencontres B to B’’, Abdoulaye Baldé, ‘’par un plaidoyer fort, a pu convaincre de hautes personnalités, dont la vice-secrétaire d’État pour les Affaires en Afrique, madame Joy Basu, et la directrice du commerce, madame Terri Bach, que les États-Unis, dans leur politique de délocalisation des activités industrielles, devraient mettre l’accent sur la destination africaine en général, et sénégalaise en particulier’’.

Le communiqué signale que M. Baldé ‘’a mis l’accent sur l’opportunité que constitue la ZLECAF (la zone de libre-échange continentale africaine), eu égard au boom démographique que connaît le continent’’.

Selon le texte, il a ‘’également fait remarquer que le Sénégal, en termes d’avantages comparatifs, n’a rien à envier aux autres pays qui font un clin d’œil à l’investissement américain’’.

‘’C’est d’ailleurs pour tout cela qu’à l’issue du ‘VIP Board Room’, la [National Black Chamber of Commerce] et la [National Black Business Association], regroupées autour de la [Black National Alliance], ont pris date avec le Sénégal pour un roadshow qu’ils organisent dans la période du 3 au 12 novembre 2023 à Dakar’’, annonce le communiqué.

‘’Une visite d’immersion’’

Le texte ajoute que le directeur général de l’APIX a effectué ‘’une visite d’immersion’’ en Alabama aussi, pour comprendre les origines de ce particularisme autour du renforcement du pouvoir des Afro-Américains des États-Unis dans le monde des affaires.

À cette occasion, il a ‘’fait comprendre toute l’opportunité que constitue le marché africain pour les investisseurs en général, et particulièrement les investisseurs afro-américains’’.

‘’Les liens historiques entre cette communauté et l’Afrique sont un gage de solidarité économique’’, souligne le communiqué.

Selon l’APIX, Abdoulaye Baldé a rencontré Derrick Brent, le sous-secrétaire d’État au Commerce, chargé de la Propriété intellectuelle, et Joan Hill, le chef du bureau fédéral pour le Développement des affaires.

‘’Cette rencontre a permis’’ à la partie américaine de ‘’rappeler les efforts que le gouvernement Biden a entrepris pour raffermir les relations d’affaires entre les États-Unis et le Sénégal, par la mise en place de fonds d’appui aux PME, ainsi que d’un fonds destiné aux projets ayant un caractère marqué pour la protection de l’environnement’’.

Les autorités américaines rencontrées ont ‘’insisté sur le fait que les États-Unis s’orientent de plus en plus vers un encouragement des investissements en direction de l’Afrique’’.

De même ont-elles fait part de leur disponibilité à ‘’soutenir les actions de notre pays visant à attirer ces investissements’’, écrit l’APIX.

Une usine d’engrais de Petrosen

Son directeur général ‘’a rappelé que le gouvernement’’ sénégalais ‘’ne ménage aucun effort pour attirer les investissements directs américains’’.

‘’Il a insisté sur le fait que les initiatives de l’APIX dans le développement des zones économiques spéciales vont aussi dans le sens de faciliter l’installation des entreprises américaines au Sénégal’’, poursuit le communiqué.

‘’Auparavant, rapporte-t-il, un panel modéré par notre compatriote Mama Faye, du groupe Taaru Majeur, a permis de débattre des opportunités en Afrique.’’

Lors de leur visite, le directeur général de l’APIX et ses collègues qui l’accompagnaient ont ‘’joué pleinement [leur] partition avec l’exposition des différents projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets effectué à l’occasion du forum ‘Invest in Senegal’’’, qui a eu lieu en juillet dernier à Diamniadio (ouest).

C’est ainsi que des organismes publics du gouvernement américain, dont Prosper Africa, ont fait part de leur intention de participer à de gros projets comme celui d’une usine d’engrais de Petrosen’’, la Société des pétroles du Sénégal, a-t-on appris de l’agence sénégalaise.

‘’Exim Bank America aussi a dit sa disponibilité à accompagner les investisseurs américains dans leurs activités en Afrique, notamment au Sénégal’’, lit-on dans le communiqué.

ESF/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-AFRIQUE-SANTE / Couverture sanitaire universelle: des ministres africains plaident pour une mobilisation des ressources domestiques

De l’envoyée spéciale de l’APS :  Sokhna Khadidiatou Sakho Genève, 29 mai (APS) – Pl…