Dakar, 22 déc (APS) – L’investiture d’Amadou Ba comme candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar à la présidentielle de 2024, le placement en garde à vue de Ndélla Madior Diouf, responsable de la pouponnière Keur Yeurmandé, et les résultats 2022 du secteur extractif sont les principaux sujets traités par les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

”Après le Parti socialiste (PS) et l’Alliance des forces de progrès (AFP), des partis de la mouvance présidentielle, le candidat choisi par Macky Sall, président de l’Alliance pour la République (APR) reçoit l’onction du parti au pouvoir, lors d’un Conseil national transformé en Congrès extraordinaire d’investiture”, selon Sud Quotidien qui titre : ”L’APR intronise Amadou Ba’’.

Le Témoin note que Amadou Ba a été ”investi dans la ferveur’’. Le journal souligne que ”la majorité présidentielle a fait jeudi montre d’une grande mobilisation sans précédent, dans l’unité et la ferveur militante pour investir son candidat à la présidentielle Amadou Ba”.

‘’L’APR investit Amadou Ba’’, affiche à la Une Le Soleil qui écrit : ‘’juste après son investiture par l’Alliance pour la République, le candidat de la majorité présidentielle, Amadou Ba, a assuré et rassuré qu’il peut mener la coalition BBY à la victoire lors de la prochaine présidentielle’’.

Investi ”en grande pompe” par son parti, Alliance pour la République (APR), ‘’Amadou Ba se confond dans le Macky’’, dit L’As, qui ajoute qu’en présence de Macky Sall confirmé à la tête de l’APR, ”il se dit convaincu de la victoire de la mouvance présidentielle à l’élection présidentielle de février 2024 avant d’appeler à l’unité”.

Bes Bi met en exergue ‘’le serment de Ba’’. ”Des assurances pour préserver l’unité de Benno. Des engagements pour la continuité de l’œuvre du Président Macky Sall. C’est le serment prononcé, hier, par Amadou Ba qui a été investi par son parti dans une salle de l’hôtel King Fahd Palace. Macky Sall, qui a été reconduit président de l’Apr, a souligné que son candidat doit s’appuyer sur son +bilan exceptionnel+, mais qu’il doit +parfaire+”, écrit le journal.

WalfQuotidien rapporte de ‘’petits coups Ba contre Amadou’’ lors du meeting d’investiture du candidat de Benno.

‘’Que Amadou Ba ne compte pas sur ses camarades de l’Alliance pour la République pour remporter la présidentielle. Ces derniers, outre leur faible enthousiasme dans la collecte des parrainages, se sont illustrés dans des actes de sabotage de son investiture. Une attitude qui contraste avec celle des alliés socialistes et progressistes qui travaillent d’arrache-pied pour sa victoire au soir du 25 février 2024”, souligne le journal.

L’affaire de la pouponnière Keur Yeurmandé dont la reponsable Ndella Madior Diouf a été placée en garde à vue intéresse la livraison des quotidiens.

‘’Ndella Diouf arrêté pour homicides involontaires’’, met à sa Une Les Echos qui rapporte que ”deux bébés ont rendu l’âme dans sa pouponnière”.

‘’Cueillie jeudi par la Brigade de protection des mineurs de la Sureté urbaine après avoir refusé de déférer à une convocation, Ndella Madior Diouf a été placée en garde à vue après son audition. Elle est visée pour homicides involontaires, maltraitance sur des enfants et exploitation d’une pouponnière sans autorisation’’, rapporte Libération qui titre : ‘’Keur Yeurmandé, la pouponnière de l’horreur’’.

Le journal annonce également que les bébés ont été retirés de la pouponnière et confiés aux services compétents du ministre de la Famille.

Les quotidiens se sont fait également écho du denier rapport 2022 du secteur extractif élaboré par l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal (ITIE).

‘’Le secteur extractif a rapporté 275,33 milliards FCFA’’, selon EnQuête. ‘’Publié jeudi à Dakar, le rapport ITIE 2022, renseigne que le secteur extractif a contribué à hauteur de 275,33 milliards de francs CFA à l’économie dont 242, 30 milliards alloués au budget de l’Etat. Cette contribution représente 6, 85% du budget de l’Etat du Sénégal’’, écrit le journal.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Macky Sall : ‘’S’il n’y a pas de consensus, je vais demander au Conseil constitutionnel de désigner mon successeur’’

Diamniadio, 26 fév (APS) – Le président de la République a déclaré, lundi, à Diamnia…