Kaolack, 17 juin (APS) – Les radios communautaires, qui sont des relais au cœur des communautés, constituent des vecteurs de changement de comportement et de mentalité pour les populations de leurs zones d’intervention, a affirmé Marième Tendou Camara Diop, directrice de l’Agence Baantou.

Cette structure qu’elle dirige travaille pour le compte du projet investir dans les premières années pour le développement humain au Sénégal (PIPADHS), qui vise à améliorer la prestation de certains services qui favorisent le développement de la petite enfance dans les ‘’zones mal desservies du Sénégal.

‘’Dans la stratégie de l’initiative +Read (At) Home+ (Lisons à la maison, en anglais), qui prône un changement des comportements et des mentalités, très difficile et complexe, les radios communautaires sont des partenaires clés majeurs dans cette dynamique, parce qu’étant des relais au cœur des communautés et des vecteurs de changement pour les populations’’, a-t-elle indiqué.

C’est fort de ce constat que les responsables et autres parties prenantes de ce projet ont parcouru 3270 kilomètres pour réaliser un documentaire intitulé ‘’Aller à l’assaut des radios communautaires’’ de vingt-trois départements des régions de Matam, Diourbel, Fatick, Kaolack, Kaffrine, Tambacounda et Kolda, zones d’interventions de ce projet dans le cadre de l’initiative ‘’Lisons à la maison’’.

Mme Diop intervenait vendredi, à Kaolack (centre), au cours d’un atelier de deux jours (16-17 juin) de renforcement de capacités au profit des points-focaux du projet, des responsables et acteurs et autres personnes ressources au niveau déconcentré venus des sept régions concernés pour une appropriation des objectifs clés de la stratégie de communication de cette initiative.

‘’A travers ce projet, nous déroulons une dynamique qui est déjà en marche et qui est inclusive et participative comme indiqué par l’Unité de gestion du PIPADHS qui représente le ministère de la Famille, de la Femme et de la Protection de l’enfance mais aussi des acteurs de terrain qui vont tous participer à cette co-construction d’une identité visuelle’’, a-t-elle souligné.

Il s’agit particulièrement d’établir une ‘’image positive’’ du projet ‘’Lisons à la maison’’ auprès de l’ensemble des parties prenantes chargées du projet du pilotage et de forger chez les partenaires techniques et financiers la reconnaissance dudit projet comme étant une ‘’initiative efficace et sûre’’, ancrée dans l’action et l’engagement du gouvernement du Sénégal en faveur du développement de la petite-enfance dans les zones d’intervention.

ADE/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-INFRASTRUCTURES / Pikine Est : un bâtiment rénové abritant le centre-services et la bibliothèque municipale inauguré

Pikine, 28 mai (APS) – Le maire de Pikine Est (banlieue de Dakar), Issakha Diop, a inaugur…