Dakar, 9 fév (APS) – Des acteurs sociaux ont appelé, vendredi, les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour un retour au calme dans le pays en proie à une crise née de l’annonce du report de l’élection présidentielle du 25 février.

‘’Les organisations syndicales sont en train de donner l’exemple aux politiques. Nous avons passé les élections de représentativité sans heurt. On souhaiterait que les élections puissent se passer de la même manière. Nous vous demandons de tout mettre en œuvre pour que les choses reviennent à la normale’’, a dit Cheikh Diop, secrétaire général de la CNTS-FC.

Il prenait part à des concertations entre le Premier ministre et les centrales syndicales les plus représentatives issues des élections de représentativité syndicale.

Selon lui, ‘’des efforts doivent être faits pour que la situation que le pays est en train de traverser puisse trouver des solutions’’.

La présidente du Haut Conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, a également abordé ‘’cette période de troubles que travers le pays’’.  Elle a appelé à formuler des prières pour que ‘’le Sénégal retrouve son calme d’antan’’.

”Au plan national, nous ne pouvons manquer d’évoquer la situation politique de notre pays, au plan international, nous n’allons pas nous étendre outre mesure mais nous ne pouvons pas ne pas noter les nouvelles menaces à nos portes ainsi que d’autres menaces’’, a-t-elle relevé.

Innocence Ntap Ndiaye est convaincue qu’avec ”les efforts” qui seront fournis par toutes les parties prenantes, le pays va sortir de cette situation.

Des heurts ont éclaté, vendredi, à l’issue de la grande prière à Dakar et dans d’autres localités du pays après que les forces de l’ordre ont dispersé de nombreux jeunes qui tentaient de manifester contre le report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février.

Ces appels à manifester ont été lancés depuis deux jours à travers les réseaux sociaux. 

Les manifestants ont brûlé des pneus et bloqué plusieurs artères de la capitale. Les forces de police ont riposté par des jets de grenades lacrymogènes.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …