Dakar, 3 fév (APS) – L’adresse que le président de la République va faire à la nation, ce samedi à 12 heures, est le sujet le plus en vue dans la livraison du week-end des quotidiens, sur fond de rumeurs portant sur un éventuel report de la présidentielle du 25 février prochain.

Le Soleil, citant le site de la Radiotélévision sénégalaise (RTS), rapporte que le chef de l’Etat, Macky Sall, ”va s’adresser à la nation, aujourd’hui, à 12 heures”. Le journal ajoute que le motif de cette allocution du président de la République “n’est cependant pas précisé […]”.

Le Quotidien, dans un style plus direct, affiche : “Le Président parle à 12 H”. “Que va dire le président de la République aujourd’hui en s’adressant à la nation ? Au moment où le pays bruit de rumeurs faisant état d’un report de l’élection présidentielle du 25 février 2024, l’adresse du président Macky Sall est très attendue, à 24 heures du démarrage de la campagne électorale”, écrit ce journal.

“Tout le monde retient son souffle”, ajoute Le Quotidien. “Report ou pas report : Macky démêlera-t-il l’imbroglio politico-électoral ?”, se demande Vox Populi, selon lequel, l’opposition dite radicale, vent debout contre tout report, est désormais “sur le pied de guerre”.

“Tout s’emballe”, indique le quotidien Enquête. “De retour d’un voyage qui l’a conduit en Italie puis à la Barbade”, le président Sall “a trouvé une situation politique bouleversée par la commission d’enquête parlementaire mise sur pied pour examiner les accusations de corruption émanant du Parti démocratique sénégalais à l’endroit de deux juges du Conseil constitutionnel”.

“En attendant de s’adresser aux Sénégalais, ajoute Enquête, le président de la République s’est entretenu avec différents hommes politiques dont le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Amadou Ba, la secrétaire générale du Parti socialiste, Aminata Mbengue Ndiaye, le président de Rewmi, Idrissa Seck”. 

Selon ce journal, le président de la République “a quasiment reçu ses alliés les plus significatifs dans la journée d’hier. L’objectif serait de convaincre de la nécessité de discuter sérieusement pour aller à une élection présidentielle inclusive”.

Source A énonce “trois axes possibles” de l’adresse à la nation du président de la République. “Pour bétonner son discours, écrit-il, Macky Sall pourrait invoquer quatre arguments de droit et de fait qui étayent ces décisions cruciales”, dont celui relatif à une “menace grave et immédiate avec les accusations de corruption présumée à l’encontre des juges constitutionnels”.

Il peut faire faire valoir d’autres arguments relatifs aux “pouvoirs exceptionnels [du président de la République] pour rétablir la confiance”, sans compter la nécessité d’un “dialogue politique inclusif” et d’une reprise du processus électoral pour une élection inclusive, détaille Source A.

“Alors que les 19 candidats en lice pour la présidentielle de 2024 s’affairent à mettre en boite leurs enregistrements de premier jour de campagne électorale”, le président de la République “annonce brusquement qu’il va s’adresser à la nation ce samedi à 12 heures”, relève Walfquotidien, avant d’ajouter : “Et comme l’annonçait le ministre Thérèse Faye, hier [vendredi], il risque d’annoncer un report de la présidentielle de six mois”.

Le quotidien Les Echos, d’un ton affirmatif, affiche que le report de la présidentielle est “inévitable”, alors même que le bureau de l’Assemblée nationale se réunit ce samedi pour examiner la proposition de loi du Parti démocratique sénégalais demandant “un report de 6 mois” de l’élection.

L’Assemblée nationale “en selle”, indique le quotidien L’As au sujet de cette proposition de loi qui fait suite à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le processus de sélection des candidats à la présidentielle. Le journal note que les députés du PDS “sont plus que jamais déterminés à faire intégrer leur candidat”, Karim Wade.

“La cadence s’accélère”, indique Sud Quotidien. “La campagne électorale sera ouverte, sauf tsunami, ce dimanche 4 février”, écrit le même journal. Et d’ajouter : “Jusqu’au 23 février prochain, les candidats à l’élection présidentielle tenteront de convaincre les électeurs”.

 

BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE

Voir aussi...

SENEGAL-EUROPE-POLITIQUE / L’UE salue la confirmation par Macky Sall de sa décision de quitter ses fonctions le 2 avril

Dakar, 1er mars (APS) – L’Union européenne a salué vendredi la confirmation pa…