Dakar, 3 fév (APS) – Mamadou Lamine Diallo et El Hadji Mamadou Diao, dit Mame Boye, deux candidats à la présidentielle du 25 février prochain, comptent travailler à réconcilier les citoyens sénégalais avec les institutions.

Ils s’entretenaient avec des journalistes, vendredi soir, dans les locaux de la Radiotélévision sénégalaise (RTS), en marge de l’enregistrement des premiers messages de campagne devant être diffusés dimanche sur les antennes de la chaîne publique.

“Nous avons pensé que le pays est divisé. Il s’agit du résultat d’une crise qui nécessite que nous réconcilions notre pays. Il s’agit d’un axe sur lequel nous nous appuyons beaucoup”, a déclaré El Hadj Mamadou Diao.

Il a par ailleurs souligné la nécessité de “rétablir une relation de confiance entre les Sénégalais et les institutions, afin que nous puissions avoir cette équipe gagnante qui peut nous mener vers l’avenir que nous voulons tous”.

Le leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, s’inscrit dans la même perspective. “Nous devons réconcilier les Sénégalais avec nos institutions, la justice, l’Etat de droit, la présidence de la République, l’Assemblée nationale, les collectivités territoriales”, a-t-il dit.

Pour ce faire, a ajouté le leader du mouvement Tekki, “les ruptures sont nécessaires et inévitables. Il nous faut restaurer nos valeurs cardinales, le courage patriotique, le respect de la parole donnée”.

Il préconise également une réforme du fonctionnement de l’économie sénégalaise, “une évidence” à ses yeux.

NSS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, le dialogue national et les premières annonces du chef de l’Etat

Dakar, 27 fev (APS) – L’ouverture du dialogue national censé sortir le Sénégal de l’impass…