Dakar, 27 déc (APS) – L’année 2023 a été faste de par les nombreuses récompenses glanées par les artistes sénégalais un peu partout à travers le monde et dans plusieurs disciplines artistiques parmi lesquelles le cinéma, la danse ou encore la musique, une marque de reconnaissance de leur talent sur le plan international.

Dans le septième art, le film ‘’Xalé, les blessures de l’enfance’’ de Moussa Sène Absa a remporté quatre statuettes le 31 octobre dernier à la cérémonie des ‘’Africa movie academy awards’’ (AMAA) 2023, organisée chaque année depuis 2005 au Nigéria et communément appelée “les Oscars africains”.

Il s’agit de la statuette du meilleur film, du meilleur scénario et du meilleur costume en plus de celle de la meilleure actrice dans un second rôle pour Rokhaya Niang.

Auparavant, lors de la 28ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) tenue du 28 février au 4 mars, le film de Moussa Sène Absa qui magnifie la résilience féminine triomphant des traumatismes sociaux, avait remporté le prix spécial de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Ce prix, dédié au meilleur long métrage fiction, est doté d’un montant de huit millions de francs CFA.

Le film de Sène s’était aussi adjugé le prix de la meilleure actrice, à travers le personnage principal de Nguissaly Barry. Ce prix est doté d’un montant d’un million de francs CFA.

La réalisatrice Fatou Kandé Senghor, première assistante dans la série ivoirienne ‘’ÔBantaga’’ de Alex Ogou, a été aussi récompensée pour sa participation à la fabrication de cette série télévisée.

La réalisatrice sénégalaise Mame Woury Thioubou a quant à elle remporté en septembre dernier le ‘’Grand prix international Urti du documentaire d’auteur’’ de Yaoundé pour son film intitulé ‘’Rebeuss, Chambre 11’’.

Le film, distingué parmi la dizaine de films finalistes provenant d’Italie, de la France, de la Corée du Sud, du Maroc ou encore de Sri Lanka, de Burundi et d’Ukraine, a été également récompensé du Prix des œuvres numériques de la 42ème édition de la conférence Urti, organisée dans la capitale camerounaise.

La cinéaste qui est également journaliste et chef du desk culture au journal privé ‘’Le quotidien’’ avait remporté en avril le prix du court et moyen métrage en documentaire pour ‘’Rebeuss, chambre 11’’, au festival international de cinéma ‘’Vues d’Afrique’’ de Montréal (Canada).

Côté musique, la chanteuse Viviane Chidid a été désignée le 20 octobre dernier ‘’meilleure artiste féminine de l’Afrique de l’Ouest’’ par ‘’Trace awards Tv’’ lors d’une cérémonie organisée à Kigali, au Rwanda.

Elle a remporté le prix devant Tiwa Savage du Nigeria, Josey de Côte d’Ivoire, entre autres artistes nominées. La reine du ‘’Djolof Band’’ a été aussi nominée dans la catégorie ‘’meilleure artiste Francophone’’.

Les chanteurs Baba Maal et Ismaël Lo ont été respectivement faits citoyen d’honneur de la ville de Bouaké en Côte d’Ivoire et d’Acapulco, au Mexique.

Quant au rappeur Faafa Fredy, il a été élevé au rang de Chevalier de l’ordre des arts et des lettres de la République française en octobre.

La danse n’a pas été en reste, car la chorégraphe Germaine Acogny a reçu au cours du même mois le ‘’Grand Prix de l’Académie des beaux-arts en chorégraphie’’ de France pour avoir ‘’inscrit dans l’histoire la danse africaine’’.

Le slam a aussi sa place dans ce palmarès avec le jeune William Clarence Mendy, sacré champion d’Afrique de ‘’slam poésie’’ à Bamako (Mali) au début du mois de décembre cinq ans après son compatriote slameur, Al Fàruq, décédé en 2020, et qui a remporté le même titre à N’Djamena (Tchad).

Sur le plan national, la littérature s’est distinguée avec le ‘’Grand Prix du chef de l’Etat pour les arts et lettres’’ décerné aux écrivains Aminata Sow Fall et Cheikh Hamidou Kane pour l’ensemble de leur carrière.

Les écrivains Fatoumata Diallo Ba pour son roman ‘’Rouges silences’’ (L’Harmattan Sénégal, 2022) et Pape Samba Kane pour son recueil de poème ‘’Je suis un ange’’ (Nouvelles éditions africaines du Sénégal) ont remporté le prix du Cénacle national du livre 2023, alors que le poète Daman Sarr a été récompensé par le prix Ibrahima Sall du concours ‘’Parlons poésie’’.

FKS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …