Diourbel, 6 juin (APS) – Le projet “Diourbel ville durable” a été lancé jeudi en vue de doter cette commune chef-lieu de région d’infrastructures modernes pouvant améliorer son cadre de vie et booster son potentiel économique.

Ce projet financé par la coopération espagnole à hauteur d’un milliard de francs CFA sera piloté par le cabinet d’architecture “Daw Office”, basé à Barcelone, en Espagne.

“Notre objectif est de développer un modèle de ville durable à Diourbel pour répondre aux défis liés à l’urbanisation de la ville en prenant en compte la préservation de l’environnement grâce au plan directeur défini par la commune”, a expliqué dans son exposé le directeur du cabinet “Daw Office”, David Garcia, lors de la cérémonie de lancement du projet.

De par la position géographique de la ville de Diourbel par rapport à celle de Touba, le projet ambitionne de développer le tourisme religieux pour booster le potentiel économique de cette capitale régionale.

Il vise aussi à créer “une ville inclusive, sûre et durable”, en remodelant les quartiers marginalisés, tout en assurant un accès équitable aux équipements.

M. Garcia a souligné que le projet veut aussi régénérer les cours d’eaux, développer un réseau de gestion des eaux et reverdir la ville, avant de relever que la mise en œuvre du projet va reposer sur une approche communautaire.

Il a annoncé qu’une dizaine de techniciens espagnols vont travailler dans les jours à venir avec les services techniques déconcentrés de l’État du Sénégal sur la faisabilité du projet.

“Ce projet revêt une importance capitale pour la commune de Diourbel, qui est confrontée à des défis majeurs tels que le chômage, le changement climatique et l’exode rural (…)”, a indiqué le maire de la commune de Diourbel, Malick Fall.

Selon lui, ce projet “Diourbel ville durable” épouse les orientations de la planification de la commune visant à répondre aux défis urbains de la ville pour régler les problématiques liées aux inondations, au transport, au développement industriel.

L’édile a relevé que la mise en œuvre de ce projet va permettre de doter la ville de Diourbel d’un centre de formation professionnelle, d’infrastructures économiques, d’une unité de traitement des déchets.

Il implique aussi la création d’espaces verts pour booster le développement socio-économique de la commune chef-lieu de région.

Pour une bonne mise en œuvre de ce projet, Malick Fall a souligné la nécessité de matérialiser l’intercommunalité entre sa commune et les collectivités territoriales limitrophes.

MS/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Kaffrine : le roi du Ndoucoumane intronisé samedi

Kaffrine, 24 juin (APS) – L’actuel roi du Ndoucoumane, Talla Ndiémé Ndao, va ê…