Dakar, 6 juin (APS) – Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) recommande la mise en oeuvre d’un plan d’interventions à plusieurs niveaux pour réduire “la pauvreté multidimensionnelle de l’enfant”, a déclaré, jeudi, à Dakar, son représentant adjoint au Sénégal, Albert Ewodo Ekani.

“Il faut établir un plan d’interventions à plusieurs niveaux pour réduire la pauvreté multidimensionnelle de l’enfant”, a-t-il dit lors de la présentation d’une étude sur ”la pauvreté de l’enfant”, conduite par l’UNICEF, en partenariat avec l’Agence nationale de la statistiques et de la démographie (ANSD).

Le représentant adjoint de l’UNICEF au Sénégal a insisté sur la nécessité, pour les acteurs concernés, de conduire “un plaidoyer en faveur de la mise en place de programmes multisectoriels prenant en compte les spécificités des enfants selon les groupes d’âge”.

Selon Albert Ewodo Ekani, l’UNICEF recommande également d’identifier “des groupes prioritaires au sein d’un plan de protection sociale national dans le moyen à long terme”.

“Dans le cadre de ressources limitées, le ciblage est souvent mis en avant pour l’affectation de ressources aux populations identifiées comme les plus vulnérables”, a-t-il dit.

De même l’UNICEF appelle-t-il à suivre les tendances en matière de pauvreté de l’enfant, à travers des études suivies à “intervalle régulier”, selon le représentant adjoint de l’UNICEF.

Il appelle au “renforcement continue des capacités des différents acteurs à tous les niveaux”, estimant que cela permettra, à terme, la réalisation de ces études au plan national, régional et départemental.

CS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…