Dakar, 14 juil (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, s’est félicité jeudi de l’engagement des acteurs publics et privés de faire passer le volume du financement des petites et moyennes (PME) de ‘’500 milliards de francs CFA en 2023 à 3000 milliards en 2028’’.

‘’Je salue l’engagement patriotique des acteurs publics et privés, déterminés dans le cadre du suivi intégré et regroupant tous les acteurs autour du dispositif PME de la BCEAO qui partagent l’ambition de faire passer le volume de financement des PME de cinq cents milliards de FCFA en 2023 à trois mille (3000) milliards en 2028’’, a-t-il déclaré, au lancement de la 3e édition du “Forum de la PME sénégalaise”.

‘’L’objectif de la 3e édition du forum de la PME sénégalaise est de construire les conditions de financement massif et sécurisé des PME par le guichet unique d’accès au financement et l’engagement des acteurs de l’écosystème d’accompagnement à travers les concertations nationales du financement’’, a-t-il justifié.

Il a rappelé que la ‘’la 1ère édition du Forum ”invest in Sénégal,” qui s’est tenue à Diamniadio du 6 au 8 juillet 2023, a enregistré des intentions d’investissement de l’ordre de 7 mille milliards de FCFA, soit près de 35% du PIB.

Pour le Premier ministre, ‘’ce chiffre est révélateur de l’attractivité de notre économie (…) et témoigne de la confiance du monde des affaires à la vision du président de la République (…)’’

Il a signalé que ce forum se tient dans un contexte où ‘’le Sénégal a rénové son dispositif juridique et institutionnel en faveur de l’entreprise’’.

‘’Je vous assure de l’engagement total de la BCEAO à poursuivre tout ce qui est en son pouvoir afin d’apporter une réponse adéquate à la problématique de l’accès au financement’’, a pour sa part révélé Joachim Sène, représentant du directeur général de la BCEAO.

M. Sène considère que ‘’régler la question de l’accès des PME aux financements permettrait de développer ces entreprises et en conséquence les économies de nos Etats’’.

 

Bocar Sy, le représentant de l’Association des banques, a assuré de la disponibilité des banques à travailler aux côtés des PME. ‘’Les banques sont disponibles dans tous les formats et espaces à travailler autour de solutions inclusives autour de la PME vecteur essentiel de croissance et de création des valeurs et d’emplois dans nos pays’’, a-t-il dit.

Il a rappelé que ‘’ces entreprises forment l’armature des économies des Etats membres de l’Union [UEMOA] représentant dans la plupart de nos pays entre 80 et 95% du nombre d’entreprises enregistrées’’. ‘’Elles emploient une plage importante de la population active contribuant à hauteur d’environ 50% à la création d’emploi et participant ainsi à la lutte contre le chômage et à la réduction de la pauvreté’’, a indiqué Bocar Sy.

‘’Si nous voulons gagner la lutte contre la pauvreté dans notre pays ou créer plus de la richesse, il nous faut augmenter sensiblement le taux d’insertion des jeunes en donnant la priorité aux PME, parce que territorialement mieux ancrée et plus inclusive’’, a pour sa part dit Adama Lam, le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES).

Selon lui, ‘’la dernière enquête réalisée par l’ANSD [Agence nationale de la statistique et de la démographie] en 2016 a montré que plus de 99% du secteur privé est composé de PME’’.

Il a révélé que ‘’moins de 10% de l’encours des crédits des banques est destinée au financement de la PME’’. ‘’Nous espérons être à la fin de 2023 à près de 500 milliards de FCFA en direction du financement des PME. (…)’’

 

CS/SBS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FETE / Tabaski : le chef de l’Etat appelle ‘’à prier pour un Sénégal de paix’’

Dakar, 13 juin (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a appelé merc…