Dakar, 29 fév (2024) – Le peintre sénégalais Abdoulaye Diallo a plaidé, jeudi, pour l’ouverture d’une faculté des arts à l’université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) de Dakar, en vue de la promotion des ‘’nouveaux champs’’ de la connaissance, dont l’intelligence artificielle.

L’UCAD ‘’doit avoir une faculté des arts pour permettre à nos enfants de faire progresser leurs aptitudes et de s’éclater autrement. La création doit être au cœur du système éducatif. Nous vivons de nouveaux temps, il nous faut de nouveaux champs’’, a dit l’artiste.

Diallo, surnommé Le Berger de l’île de Ngor, a offert à la faculté des lettres et sciences humaines de cette université un tableau intitulé ‘’Sembène Ousmane, le baobab’’.

Intervenant au cours de la cérémonie de remise du tableau d’art, il a évoqué le développement des innovations dans le monde, un facteur d’‘’accélération des choses’’, dit-il, mais aussi ‘’des opportunités pour forger les cerveaux dans la créativité’’.

Ce don ‘’m’impose deux devoirs, l’un de gratitude, et l’autre de persévérance dans l’accomplissement de mon art’’, a dit le peintre en présence du professeur Alioune Badara Diané, représentant du doyen de la faculté des lettres et sciences humaines, ainsi que de nombreux invités.

‘’Ce geste est une manière pour moi de rendre hommage à Sembène Ousmane dont l’œuvre a mis en valeur la culture africaine dans ses composantes’’, a-t-il dit, ajoutant que le réalisateur du film ‘’Ceddo’’ (1977) est ‘’un homme purifié de l’intérieur, capable d’entrer en communion totale avec la sphère infinie de l’univers, et y effectuer une randonnée spirituelle’’.

Selon Abdoulaye Diallo, rendre hommage à Sembène Ousmane revient à faire un plaidoyer à l’art cinématographique.

Il estime qu’à travers l’œuvre de ce cinéaste sénégalais décédé en 2007 à Dakar, l’art apparait comme ‘’un lien social’’.

Le professeur Maguèye Kassé, président de l’association Sembène Ousmane, s’est réjoui du don qu’Abdoulaye Diallo fait à l’UCAD.

C’est un tableau d’un ‘’coût inestimable’’ que reçoit la faculté des lettres et sciences humaines, laquelle avait offert à l’artiste d’acquérir cette œuvre.

‘’À la suite de la décision de l’assemblée de la faculté des lettres du 18 janvier 2024 de donner le nom du nouveau bâtiment à Sembène Ousmane, on a pensé à l’œuvre d’Abdoulaye Diallo, ‘Sembène Ousmane, le baobab’, afin de concrétiser le nom de l’édifice’’, a expliqué M. Kassé.

MYK/FKS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DEVELOPPEMENT / Réunions de Printemps : Dakar réarffime sa volonté de “compter d’abord sur ses propres moyens”

Dakar, 21 avr (APS) – Le Sénégal a mis à profit les réunions de Printemps 2024 du FM…