Saly, 21 jan (APS) – L’Association des femmes magistrates du Sénégal (AFMS) veut mettre l’accent sur sur la formation continue de ses membres et le maintien des filles à l’école, a indiqué sa présidente Marie Odile Thiakane Ndiaye.

”La compétence, c’est la garantie de la légitimité et nous allons insister particulièrement sur la formation continue des femmes magistrates et, évidemment, (nous) ouvrir au monde scolaire pour le maintien des filles à l’école et susciter l’intérêt de ces dernières aux métiers du droit”, a dit Mme Ndiaye, samedi à Saly (Mbour, Ouest), lors de la première Assemblée générale ordinaire de l’association.

”Le socle de tout, c’est l’éducation et la compétence”, a-t-elle ajouté, tout en soulignant que ”la formation reste une priorité” pour l’AFMS.

C’est dans ce cadre que ”des membres de l’association sont allées à la rencontre de jeunes lycéennes et collégiennes à Keur Baka dans le département de Kaolack”, a encore rapporté Mme Ndiaye.

Selon elle, l’association a sensibilisé ces jeunes filles, pour qu’elles s’engagent dans la lutte contre la déperdition scolaire et pour les amener à s’intéresser aux métiers du droit.

”Nous avons également eu à organiser des séances de révision avec les évènements malheureux à l’université. Nous avions pu réunir 100 candidats pour les préparer aux concours de la magistrature et du barreau et nous avons eu des résultats encourageants”, a ajouté encore Mme Ndiaye.

La magistrate a relevé que ”le bilan de la première année d’existence de l’association est encourageant” même s’il ”reste encore tellement de choses à faire, au regard des ambitions de l’association pour le Sénégal”.


DOB/ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…