Dakar, 29 août (APS) – Le ministre de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Pape Amadou Ndiaye, a procédé, mardi, au lancement du projet “Loxo’’ (main, en wolof), une initiative du 3FPT en collaboration avec la galerie du 19M Paris dédié à offrir une formation professionnelle à des artisans dans des métiers d’arts sénégalais, a constaté l’APS.

Ce projet vise à “contribuer à l’attractivité, à la promotion et à la revalorisation des savoirs faire dans les métiers d’arts sénégalais’’. “Le projet +Loxo+ est une ouverture pour la jeunesse vers la formation professionnelle qui constitue la base d’un développement d’un pays’’, a dit le ministre à la cérémonie de lancement au musée des civilisations noires.

Il ajoute que ce projet sera “une possibilité et une ouverture d’aller vers l’artisanat haut de gamme et aussi montrer que l’artisanat ne doit pas être l’école de la seconde chance, mais de la première chance’’. M. Ndiaye s’exprimait en présence des partenaires porteurs de ce projet à savoir la directrice générale des 3FPT, Sophie Diallo, maîtresse d’œuvre de ce projet, du conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France au Sénégal, François Bockel.

Il y avait aussi de Hélène de Bruhren, directrice du développement de la galerie du 19M Paris et de Cissé Kane Ndao, directeur de cabinet du ministre de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion.

Pour Pape Amadou Ndiaye, “on va dans l’employabilité avec ce projet avec l’entreprenariat, un des meilleurs moyens pour répondre aux défis majeurs de ce 21e siècle’’. Le projet “Loxo’’ vise quatre corps de métiers phares dans l’artisanat : broderie, couture/modéliste, botterie/cordonnerie et tissage/textile.

1500 jeunes seront bénéficiaires, selon le ministre. Ils viendront des artisans en activité dans les filières du projet, des professionnels du secteur de l’artisanat, les centres de formation professionnelles publics et privés et les jeunes ayant des talents dans le secteur des arts, entre autres, a-t-il précisé.

Hélène de Bruhren directrice du développement de la galerie du 19M Paris qui a salué la richesse créative extraordinaire de l’artisanat sénégalais a conseillé aux bénéficiaires d’être exigent avec eux-mêmes, de s’armer de passion et de ne jamais se décourager, car dit-elle ‘’ces métiers d’arts sont des métiers d’excellence et d’exigence’’.

Ce projet “Loxo’’ sera financé à hauteur de deux millions d’euros (environ 1.321.557.062 FCFA) par l’ambassade de France. La galerie 19 M, la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), la BNDE et Promise sont aussi des partenaires techniques de financement des projets.

La formation ‘’innovante’’ sera diplômante, assure le coordonnateur du projet, Banda Diop, qui précise que l’équité territoriale et la cible couche vulnérable seront prise en compte.

FKS/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, la rencontre Bassirou Diomaye Faye-Emmanuel Macron

Dakar, 21 juin (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalais…