Thiès, 29 août (APS) –  La question du manque d’eau a été “réglée” à Thiénaba, alors que la cité religieuse de Amary Ndack Seck  se prépare à abriter la 144-ème édition de son Gamou annuel dans trois semaines, a rassuré le porte-parole du khalife, Ngagne Demba Sarr.

“Gouverneur, Serigne Thiénaba vous demande d’écrire au président de la République pour le remercier au nom du khalife.  Il m’a demandé de dire au président Macky Sall que la question de l’eau à Thiénaba a été réglée”, a dit Ngagne Demba Sarr.

Il transmettait ainsi au gouverneur de Thiès Alioune Badara Mbengue, le message du 9-ème khalife de Thiénaba, Baye Assane Seck, lors d’une réunion préparatoire de cet évènement religieux annuel qui draine du monde. Une délégation conduite par le notable Baye Djibrilou Seck avait représenté le khalife à cette rencontre.

Le Gamou de Thiénaba est prévu “vers le 25 ou 26 septembre”, sous le thème “Mame Amary Ndack Seck, un héritage intemporel”, selon son coordonnateur Abdou Gning.

L’eau qui a souvent été une préoccupation lors du Gamou de Thiénaba, a poussé les jeunes de Thiénaba à élever la voix, a rappelé le porte-parole du khalife.

“De rapport en rapport, nous avons eu une audience avec le président de la République, qui nous a promis que la question sera résolue”, a-t-il indiqué. A son départ pour la Mecque, le chef de l’Etat avait donné des instructions pour que cette question soit prise en charge, a-t-il encore renseigné.

Selon lui, le technicien qui étudiait la problématique de la fourniture en eau à Thiénaba a relevé que seuls 20% de la nappe sur place, ont été utilisés, donc Thiénaba n’avait pas de problème de disponibilité de la ressource, mais de débit. Il relève que la cité a récemment bénéficié d’un forage à haut débit.

“L’année dernière, nous avions beaucoup craint pour l’approvisionnement en eau de Thiénaba,  parce que l’un des forages était tombé en panne. Heureusement, quand nous en avons parlé au ministre de l’Eau et de l’Assainissement, il avait donné des instructions fermes à l’OFOR” (Office des forages ruraux), a rapporté, pour sa part, le gouverneur Alioune Badara Mbengue.

Il a ajouté que l’OFOR s’en était occupé de telle sorte que “durant tout le Gamou, il n’a pas été question de manque d’eau”.

“Cette année, nous pouvons l’espérer davantage, d’autant plus que l’Etat du Sénégal a mis en place un nouveau forage à haut débit qui, on l’espère, sera prêt à quelques jours du Gamou”, a-t-il poursuivi. Ce forage n’est cependant pas doté de château d’eau.

Selon Alioune Badara Mbengue, il est prévu, en rapport avec la Senelec, de mettre en place un dispositif d’électrification, pour injecter l’eau de ce forage dans le réseau, et renforcer l’alimentation de la cité religieuse. “Ça, c’est le plan B”, a-t-il précisé.

Le plan A consiste à “maintenir le dispositif de l’année dernière qui avait réussi”, a-t-il relevé, non sans ajouter : “dans tous les cas, que ce soit par A ou par B, nous espérons que Thiénaba sera correctement approvisionné”.

Selon le coordonnateur du Gamou, Abdou Gning, “80% des engagements pris par les différents services avant la 143-ème édition de cette manifestation religieuse, avaient été respectés”. Il a dit espérer en arriver cette année à “90% si l’on en juge par les réalisations en cours et les nouveaux engagements qui ont été pris”.

Au plan de la santé, le district sanitaire de Khombole a reçu mardi une ambulance médicalisée de la tutelle, a annoncé le gouverneur.

La Senelec a pris toutes les dispositions pour éclairer toute la localité en fonction des demandes du comité d’organisation du Gamou, a-t-il assuré, notant que c’est aussi un élément de sécurité. Il a promis qu’il sera rappelé à l’Agence sénégalaise pour l’électrification rurale (ASER) de veiller à l’effectivité de la dotation de cette cité de lampadaires solaires.

Une kyrielle de questions ont été passées en revue lors de cette rencontre. Concernant la communication, la Sonatel devra finaliser l’érection d’une nouvelle antenne pour renforcer le réseau “assez faible par endroit”, pour une bonne couverture de cet évènement religieux.

La sécurisation des passages à niveau a été aussi au menu des discussions, avec la prochaine reprise des chemins de fer après une longue pause, durant laquelle les populations ont perdu l’habitude de cohabiter avec le train.

L’AGEROUTE devra évaluer l’état des routes à Thiénéba et procéder à leur entretien, mais aussi  installer des panneaux de signalisation sur l’axe qui y mène.

Le Gamou de Thiénaba sera, à l’image des autres évènements religieux du genre, placé sous le signe de la sécurité, compte tenu de la récente période de troubles qu’a traversé le pays, a dit le gouverneur, annonçant aussi des dispositions particulières relatives à l’hivernage.

La sécurité sera renforcée sur les axes menant à Thiénaba et à l’intérieur de cette cité, notamment autour du domicile du khalife. Le gouverneur annonce le renouvellement de son arrêté interdisant la circulation des motos Jakarta de minuit à 5 heures sur l’étendue du territoire régional, et qui doit arriver à expiration le 4 septembre.

“Ces motos ne pourront pas non plus rouler la veille, le jour et le lendemain du Gamou”, a rappelé le gouverneur.

ADI/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-AVIATION / UEMOA : de nouveaux textes législatifs et réglementaires pour renforcer la sécurité et la sûreté de l’aviation civile

Dakar, 13 juil (APS) – Les ministres chargés de l’aviation civile des Etats de l’Uni…