Dakar, 10 mai (APS) – Le directeur général de Eiffage Sénégal, Franck Monpaté, a procédé mercredi au lancement du Livret ‘’l’innovation bas carbone chez Eiffage Sénégal’, avec l’objectif d’‘’échanger’’ sur les bonnes pratiques visant à ‘’atténuer’’ le changement climatique tout en ‘’s’adaptant dès maintenant à ses conséquences prévisibles et non définitives’’. 

‘’De par son devoir de vigilance et dans le contexte d’urgence climatique, des objectifs de réduction des émissions du groupe Eiffage ont été pris, selon la trajectoire optimiste dite de 1,5° (…)’’, a-t-il déclaré.

Monpaté indique que ‘’depuis 2020, Eiffage Sénégal a mis en place un secteur ‘’bas carbone’’, pour faire de la ‘’formation et inculquer des changements au niveau de nos services’’. Aujourd’hui, ‘’1500 salariés sur un objectif de 3000 salariés ont été formés à ces pratiques’’, a-t-il relevé.

Missira Kéita, responsable du pôle ‘’développement durable’’, souligne que Eiffage Sénégal veut être ‘’exemplaire’’ en mettant dans un premier temps en mise en place de solutions ‘’innovantes’’ avant de les proposer à ‘’une plus grande échelle’’ auprès de ses clients et de ses bailleurs, ‘’très exigeants’’ sur la préservation de l’environnement.

Il a signalé qu’Eiffage Sénégal a mis en place à cet effet un plan de ‘’sobriété énergétique’’. Il s’agit de gestes quotidiens consistant à ‘’éteindre la climatisation et les lumières quand on part le soir’’. Pour elle, il faut s’essayer à tous les gestes permettant ‘’d’éviter de réchauffer la planète’’

Eiffage Sénégal a également mis en place ‘’un grand programme’’ de formation ‘’aux causes et conséquences’’ du dérèglement climatique et à la présentation de solutions adaptées au contexte sénégalais.

‘’La formation est administrée aux salariés mais également à la société civile, à des partenaires comme la ville de Dakar, à la SONAGED. Nous avons également fait la même chose au niveau d’une communauté des pêcheurs à Saint-Louis’’, a révélé Taman Mhoumadi, responsable pôle bas carbone.

Elle précise qu’Eiffage vise ‘’plus large’’ à travers certaines de ses solutions bas carbone qui ont déjà ‘’commencé à sortir de terre’’. ‘’On a décidé au niveau du siège d’Eiffage de rénover un petit bâtiment pour pratiquer la rénovation énergétique des bâtiments avec des matériaux locaux notamment la brique en terre cuite’’, a-t-elle révélé. Des tables de micro jardinage ont également été mises en place. Sur cette liste d’innovations, il y a aussi la ‘’réutilisation’’ de l’eau de climatisation. Selon la responsable pôle bas carbone, un filtre planté permet de récupérer les eaux de toilettes qui sont ensuite recyclées en eau propre pour l’arrosage de jardins.

 

CS/ASG/ADC

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans environnement

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-PERSPECTIVES / Cheikh Tidiane Dièye s’engage à ce que “l’accès à l’eau et à l’assainissement ne soit plus un luxe”

Diamniadio, 12 avril (APS) – Le nouveau ministre de l’Hydraulique et de l̵…