Fandène, 30 oct (APS) – Le Premier ministre Amadou Bâ a assuré aux populations de Fandène (Thiès, ouest) qu’elles seront connectées au réseau d’eau courante de Keur Massar (KMS 3), qui traverse leur commune pour alimenter Dakar.

“Il y a des travaux de réseau d’eau en cours qui passent par ici, (et) cette eau, vous en aurez à suffisance”, a dit Amadou Bâ arrivé dimanche soir à Fandène, dans le cadre de sa tournée économique.

Il répondait ainsi à une doléance du chef de village de Fandène Thiathie, Abel Tine, par ailleurs président de l’association des chefs de village de la commune du même nom, en faisant allusion aux transfert d’eau à partir du Lac de Guiers vers la capitale, via la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS 3), dans la région de Louga.

Relevant que Fandène est alimentée seulement par des forages, alors que l’eau de KMS 3 est “à la porte du village”, il a plaidé pour que la localité soit raccordée à ce réseau d’eau.

Après avoir loué les équipements dont a bénéficié depuis 2014, la commune dirigée par l’ancien ministre des Forces armées Augustin Tine, il a soumis à Amadou Bâ quelques doléances.

Parmi celles-là, il a souhaité que soient réalisées davantage de pistes rurales et que soient électrifiées les quelques bourgades restantes.

“Un Premier ministre qui vient à Fandène, ce n’est pas tous les jours, ni tous les ans”, a dit Tine, qui a listé quelques réalisations dont a bénéficié Fandène en neuf ans, dont le lycée, la route la reliant à Thiès, un réseau de pistes rurales à travers la commune.

Pathé Ngom Niang a, au nom de la jeunesse, invité le Premier ministre à compléter les travaux du stade de Fandène déjà clôturé par le maire, pour en faire un stade multifonctionnel, pour que les jeunes n’aient plus à aller jusqu’à Thiès pour leurs compétitions.

“Avant la fin de l’année, nous ferons en sorte que dans chaque commune, deux à trois villages soient électrifiés et qu’en 2026, tous les villages le soient”, a dit Amadou Bâ.

Quant au financement des jeunes et des femmes, il a admis qu’ “il reste des efforts à faire’, non sans annoncer que les budgets de la DER et du FONGIP seront “multipliés par deux”.

“Les choses ne sont jamais suffisantes, puisqu’avec l’augmentation de la démographie, il y a toujours de nouveaux besoins qui sont exprimés”, a fait valoir le chef du gouvernement.

ADI/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Élevage : le chef de l’État fait plusieurs recommandations au gouvernement

Dakar, 22 mai (APS) – Le président de la République a fait une série de recommandations au…