Kaolack, 30 oct (APS) – Le chef du service de la Direction régionale de développement rural (DRDR) de Kaolack (centre), Samba Ndao Tall, a jugé, lundi, ‘’satisfaisante’’ la campagne agricole dans le bassin arachidier où les prévisions de rendements sont ‘’bonnes’’.

”Fort heureusement, cette année, la nature a été clémente, puisqu’on a eu des conditions climatiques favorables à une bonne culture. Globalement, les prévisions de rendements sont bonnes à tous les niveaux et pour toutes les spéculations. Donc, dans la région de Kaolack, la campagne agricole est satisfaisante’’, s’est réjoui M. Tall dans un entretien exclusif avec l’APS.

A l’en croire, ‘’même les rendements de 2023 sont comparables à ceux de 2018 qui a été une campagne très bonnes avec de très bons résultats”. ”Donc, nous attendons cette année de bonnes productions’’, a-t-il relevé, soulignant que ”qui parle de bonne production parle forcément de gestion des stocks et de la commercialisation’’.

Selon lui, dans la phase productive de cette campagne, qui arrive à son terme, les opérations de récoltes des grandes cultures d’arachide ont démarré dans la semaine du 22 au 29 octobre à la suite de celles de mil qui avaient démarré un mois plutôt.

Cette bonne campagne s’explique par le fait que les facteurs de production ont été au rendez-vous notamment avec une saison des pluies ”normale’’ et bien répartie dans le temps et dans l’espace, a t-il souligné.

”Les autres facteurs de production comme intrants ont aussi été au rendez-vous, surtout l’accompagnement de l’Etat du Sénégal, qui a mis les bouchées doubles en termes de subventions des intrants agricoles destinés aux agriculteurs. Cette année, on a connu une hausse sensible des quotas d’intrants agricoles comme les semences et l’engrais, d’une part’’, a relevé le responsable de la DRDR de Kaolack.

D’autre part, signale M. Tall, l’Etat a travaillé dans le sens de réguler les prix des intrants et faire en sorte qu’ils soient acceptables pour les producteurs dans un contexte de conjoncture internationale marquée par une inflation de tous les produits.

”Les quotas d’engrais ont une hausse de 25% pour tous les engrais minéraux, particulièrement pour l’urée qui a connu une hausse de 42%. Pour les semences d’arachide (….), l’Etat a fait en sorte qu’il y ait une hausse de 8%’’, a encore expliqué Samba Ndao Tall.

En plus de ces appuis qui sont passés directement par les Commissions de distribution, il a fait état de programmes spéciaux à travers lesquels il y a eu un accompagnement des producteurs en engrais notamment pour le programme d’autosuffisance en riz pour lequel les producteurs ont reçu des semences et de l’engrais.

C’est le cas également pour les programmes manioc, maïs, entre autres spéculations soutenus par le ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire pour assurer une bonne campagne agricole, a dit M. Tall.

Il a invité tous les acteurs du secteur à participer à cette campagne de commercialisation. ”Nous devons faire en sorte que tous ces acteurs-là aillent ensemble pour avoir une bonne campagne de commercialisation. Ce sont des mesures d’accompagnement nécessaires qui doivent aller avec une bonne campagne de production et de commercialisation’’, a insisté M. Tall.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Sidath Sarr, nouvel entraineur de Teungueth FC

Dakar, 20 juin (APS) – Le technicien Sidath Sarr a été nommé entraîneur de Teungueth FC po…