Dakar, 6 déc (APS) – La Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a déclaré, mercredi, à Dakar, avoir décidé de relever de 0,25 point son taux directeur, celui auquel elle prête ses ressources aux banques commerciales, à partir du 16 décembre prochain.

Le but de cette décision est d’‘’anticiper’’ et de ‘’contenir l’impact des risques’’ économiques, a expliqué le gouverneur de la BCEAO, Jean-Claude Kassi Brou, lors d’une conférence de presse  donnée à la suite d’une réunion du comité de politique monétaire (CPM) de l’institution financière.

‘’Le principal taux directeur, auquel la BCEAO prêtera ses ressources aux banques passera de 3,25 à 3,50 %’’, a précisé M. Brou.

Le coefficient des réserves obligatoires est maintenu à 3,0 %, selon le comité de politique monétaire. Ce coefficient désigne la proportion des dépôts de la clientèle et des crédits que les banques sont tenues de conserver à la banque centrale.

‘’Cette décision (le relèvement du taux directeur) survient dans un contexte où les risques d’un retour des tensions inflationnistes sont en hausse, en lien avec la montée des incertitudes, tant au niveau international que régional’’, a expliqué Jean-Claude Kassi Brou.

La hausse du taux directeur et le maintien à son niveau actuel du coefficient des réserves obligatoires tiennent également compte ‘’des tensions sur les comptes extérieurs de l’Union’’, les huit membres de la BCEAO.

La banque centrale s’attend à un taux de croissance économique de 5,7 % pour l’Union économique et monétaire ouest-africaine, soit le même taux qu’en 2022, contre 6,1 % en 2021.

‘’Soutenir l’activité économique de l’Union’’

‘’L’activité économique au sein de l’Union a maintenu la dynamique de progression au troisième trimestre 2023, laissant augurer pour l’ensemble de l’année 2023 une croissance économique projetée à 5,7 %’’, a expliqué le président du CPM et gouverneur de la BCEAO.

Le taux d’inflation annuel devrait être de 3,7 % au terme de l’année 2023. Il était de 7,4 % en 2022.

‘’Les crédits à l’économie continuent d’évoluer à un rythme soutenu, enregistrant une progression de 13,9 % en rythme annuel à fin septembre 2023, après 16,2 % à la fin juin 2023’’, indique la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest.

Le rythme de progression des crédits accordés aux entreprises privées est de 15,0 %, après une hausse de 18,9% au trimestre précédent, selon la BCEAO.

Les crédits octroyés aux ménages ont augmenté de 9,8 %, après une hausse de 11,3 % trois mois plus tôt, selon le gouverneur de la banque centrale. ‘’Cette évolution permet de soutenir l’activité économique de l’Union.’’

M. Brou assure que ‘’le comité de politique monétaire prendra, si cela est nécessaire, les mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire de la zone contre les risques qui entourent les perspectives macroéconomiques’’.

CS/ESF/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHE / Cap-Skirring: trois morts et un disparu dans le chavirement d’une pirogue

Ziguinchor, 20 fév (APS) – Trois pêcheurs ont péri dans le chavirement d’une p…