Kédougou 1er mai (APS) –  Les sections locales des centrales syndicales ont tenu lundi à Kédougou (est) une marche pacifique pour exiger le respect de tous les accords conclus entre l’Etat, le patronat et les organisations des travailleurs du secteur public et privé, a constaté APS.

‘’Le contexte actuel est caractérisé par la remise en cause d’acquis syndicaux et démocratiques. Il y a la précarisation de l’emploi et la dégradation continue du pouvoir d’achat des travailleurs’’, a déclaré Yaya Badji porte-parole du jour de ces centrales syndicales.

Au terme d’une marche sur les principales artères de la ville pour marquer la fête internationale du travail, M. Badji a dénoncé le retard ‘’incompréhensible et inacceptable dans la mise en œuvre des accords signés entre le gouvernement et les organisations des travailleurs dans les secteurs public et privé’’.

Les marcheurs n’écartent pas d’organiser ‘’prochainement une campagne d’envergure régionale pour exiger le respect des accords signés avec le gouvernement et le patronat’’.

Les syndicalistes basés à Kédougou ont fustigé le niveau de traitement salarial en vigueur dans la fonction publique et dans le secteur privé ‘’qui est loin d’être un salaire décent’’.

‘’Le niveau bas des salaires dans certains secteurs précarise davantage les travailleurs et impacte leur motivation. Cela peut entrainer une baisse de la productivité’’, a estimé Yaya Badji.

La gouverneure de la région de Kédougou Mariama Traoré qui a reçu le mémorandum des centrales syndicales, a assuré que le traitement des cahiers de doléances se fera avec l’ensemble des acteurs concernés.

La cheffe de l’exécutif local a souligné que la région de Kédougou abrite la plus grande partie des travailleurs du secteur privé du fait de l’exploitation des ressources minières.

‘’Cela nous amène à apporter plus de concertation et de responsabilité en vue d’un meilleur encadrement professionnel’’, a assuré la gouverneure de Kédougou.

PID/MTN

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION / Bakel : quinze personnes, dont des agents de l’Etat, formées en informatique

Bakel, 21 avr (APS) – Quinze personnes, dont des agents de l’Etat et des étudiants, …