Taïba Niassène (Kaolack), 5 mai (APS) – La ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Oulimata Sarr, a visité jeudi les réalisations de la stratégie Global Gateway dans les secteurs de l’agriculture et des énergies renouvelables, dans les communes de Taïba Niassène et Kahone, dans la région de Kaolack (centre), a constaté l’APS.

Elle a effectué cette visite en compagnie de Jean-Marc Pisani, le représentant de l’Union européenne (UE) au Sénégal, des ambassadeurs de la Belgique et de la Finlande, ainsi que du représentant de la Banque européenne d’investissement (BEI) au Sénégal.

A Taïba Niassène, Oulimata Sarr est allée à la rencontre des femmes transformatrices d’arachide et de céréales. Elle dit être ‘’impressionnée’’ par la qualité de leurs produits et leur engagement au service du développement, leur bonne organisation et la gestion de leurs activités, dans le cadre d’‘’un projet […] extrêmement important pour les femmes’’.

Après Taïba Niassène, la ministre et la délégation de la Team Europe (les partenaires financiers européens du Sénégal) ont mis le cap sur Kahone pour visiter la centrale solaire photovoltaïque de ce village.

‘’Il s’agit d’une infrastructure très importante parce que le président Macky Sall a décidé de faire du Sénégal un pays vert. Nous avons une stratégie de PSE (Plan Sénégal émergent) vert, et notre mix énergétique contient de l’énergie renouvelable’’, a souligné Oulimata Sarr.

Selon elle, la centrale solaire photovoltaïque de Kahone fait partie des plus grandes d’Afrique de l’Ouest.

Bâtie sur 36 hectares et équipée de ‘’technologies innovantes’’, sa capacité est de 44 mégawatts, a précisé M. Sarr. Selon elle, la centrale fournit de l’énergie renouvelable au tarif le plus bas d’Afrique subsaharienne (environ 15 francs CFA par kilowattheure), ce qui permet d’alimenter 300 000 ménages.

L’infrastructure, qui permet d’éviter en même temps les émissions de gaz à effet de serre, à hauteur de 89.000 tonnes de gaz carbonique par an, a été construite par Engie, Meridiam et le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS), dans le cadre du programme Scaling Solar.

Ce programme est financé par des prêts d’un montant de presque 25 milliards de francs CFA de la Société financière internationale (IFC), du Programme de financement mixte de la Finlande et d’IFC pour l’action climatique, de la BEI et de Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé.

‘’Ces partenaires se sont engagés à accompagner les pays qui misent sur l’énergie renouvelable. Aujourd’hui, c’est une opportunité pour nous de montrer ce que le Sénégal sait faire’’, a dit Oulimata Sarr.

Selon elle, la centrale de Kahone fait partie des exemples à promouvoir à la COP28 – la prochaine conférence des Nations unies sur le climat – prévue à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis.

Le représentant de l’UE au Sénégal souligne, pour sa part, que ‘’l’enthousiasme des populations locales illustre parfaitement que la jeunesse est au cœur du partenariat entre le Sénégal et l’UE’’.

Tous ces financements s’inscrivent dans le paquet d’investissements de la stratégie Global Gateway de l’Union européenne (150 milliards d’euros d’investissements pour l’Afrique).

‘’Lancée fin 2021 sous la présidence française de l’Union européenne, la stratégie Global Gateway est une initiative de la Commission européenne contribuant au développement des pays partenaires émergents et en développement de l’UE, notamment dans les domaines du numérique, de l’énergie et de l’environnement, en s’appuyant sur la mobilisation du secteur privé’’, explique le ministère français des Affaires étrangères.

ADE/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-DEVELOPPEMENT-JEUNESSE / Développement de Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé, samedi, leurs attentes, ambit…