Kaolack, 12 jan (APS) – Le Fonds national de développement agrosylvopastoral (FNDASP), à travers le projet ‘’Gunge Mbay’’, travaille à accompagner l’Agropole centre en semences de qualité pour les filières prioritaires, a indiqué vendredi son directeur exécutif, Jean-Charles Faye.

‘’Les semences constituent un intrant stratégique pour nous permettre d’arriver à atteindre l’autosuffisance alimentaire. Il s’agit pour nous, à travers ce projet, d’accompagner la productivité pour permettre d’approvisionner les unités qui seront mises en place dans le cadre de l’agropole en matière première pour les filières prioritaires de l’agropole centre’’, a expliqué M. Faye.

Il intervenait au terme d’un atelier de trois jours (10, 11 et 12 janvier) de réflexion sur la stratégie opérationnelle d’acquisition de semences de prébase, de multiplication et de diffusion de semences certifiées pour les acteurs des filières arachide, maïs, mil, sorgho et sésame, des départements de Foundiougne, Nioro du Rip et Koungheul.

L’initiative entre dans le cadre du projet ‘’Gunge Mbay’’ mis en œuvre à travers un partenariat stratégique entre le Fonds national de développement agrosylvopastoral (FNDASP) et l’Agence belge de développement (ENABEL), grâce à un financement de l’Union européenne (UE), à hauteur de 15 millions d’euros (9 milliards 849 millions 648 mille 199 francs CFA).

Ce ‘’processus participatif, inclusif et itératif’’, qui a mobilisé 28 organisations faitières et 375 organisations de base, a permis d’identifier les besoins en services agricoles des acteurs des filières ciblées.

A l’issue du processus, les acteurs des filières ciblées ont exprimé les besoins d’acquérir des semences certifiées de qualité à travers la diffusion à grande échelle de nouvelles variétés d’arachide, de sésame, de mil, de sorgho et de maïs, générées par la recherche.

Dans cette optique, le FNDASP envisage de signer un contrat de production de semences de prébase avec l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), (15 000 kilogrammes d’arachide, 4 000 kilogrammes de maïs, 760 kilogrammes, 200 kilogrammes de sésame et 96 kilogrammes de sorgho).

‘’L’acquisition de ces semences de prébase auprès de l’ISRA permet au FNDASP, via les ressources de +Gunge Mbay+, d’accompagner la multiplication et la diffusion de semences certifiées auprès des producteurs cibles du projet”, a dit Jean-Charles Faye.

Ce volet multiplication de semences certifiées nécessite un accompagnement en intrants subventionnés par l’Etat et un encadrement technique des bénéficiaires par les spécialistes de la recherche/action, les services techniques et les partenaires financiers, selon le responsable du FNDASP.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Macky Sall : ‘’S’il n’y a pas de consensus, je vais demander au Conseil constitutionnel de désigner mon successeur’’

Diamniadio, 26 fév (APS) – Le président de la République a déclaré, lundi, à Diamnia…