Kaolack, 23 déc (APS) – Les travaux du lycée technique et commercial El Hadji Abdoulaye Niass de Kaolack (centre) ont été lancés samedi par le directeur de cabinet de la ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Cissé Kane Ndao, a constaté l’APS.

D’un coût global de 500 millions de francs CFA, les travaux qui vont durer dix mois, entrent dans le cadre d’un programme initié par les pouvoirs publics, pour la réhabilitation des infrastructures scolaires.

Le lycée technique et commercial El Hadji Abdoulaye Niass est crée en 1941 au cœur de la capitale du Saloum. Les travaux de sa réhabilitation, financés à travers le Budget consolidé d’investissement, visent à améliorer le capital humain, en contribuant au renforcement de l’accès à l’enseignement technique et professionnel, ‘’en parfaite cohérence’’ avec l’axe 2 du Plan Sénégal émergent (PSE, référentiel unique des politiques publiques au Sénégal).

Le président de la République, Macky Sall, a compris qu’’’investir dans la formation professionnelle, c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et des résultats’’, a déclaré Cissé Kane Ndao.

‘’Investir dans l’avenir d’un pays, c’est le construire en posant les jalons qui vont lui permettre de se développer, d’émerger et de figurer parmi les pays leaders qui vont tirer l’émergence économique de notre continent et participer à la construction d’un monde plus juste, plus durable avec de réelles perspectives de promotion et d’épanouissement pour nos populations’’, a-t-il notamment affirmé.

Cissé Kane Ndao a indiqué que ce programme s’inscrit dans la matérialisation des instructions du chef de l’Etat dans sa volonté d’offrir aux enseignants et aux apprenants du Sénégal un cadre attrayant à travers l’équipement, la construction et la réhabilitation des établissements scolaires.

Le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion s’est engagé dans un ‘’vaste programme’’ de réhabilitation des lycées Limamoulaye de Guédiawaye (banlieue de Dakar), Cheikh Ahmadou Bamba de Diourbel (centre), Maurice Delafosse de Dakar et El Hadji Abdoulaye Niass de Kaolack.

‘’A côté de ce programme ambitieux, dans le cadre d’un partenariat public-privé, un programme historique de construction et d’équipement de trente-huit centres départementaux va démarrer d’ici la fin de l’année, pour un coût global de 200 milliards de francs CFA’’, a annoncé le directeur de cabinet de la ministre Mariama Sarr.

En plus des infrastructures réceptionnées en 2019 à Kaolack dans les communes de Kaolack  et de Nioro du Rip, la région bénéficiera également de deux nouveaux centres de formation professionnelle et technique de dernière génération dans les départements de Kaolack et Guinguinéo, avec une capacité d’accueil global de 804 apprenants, a encore annoncé M. Ndao.

‘’Le secteur de l’éducation demeure aujourd’hui une des principales priorités du chef de l’Etat. Ce qui est démontré, à souhait, par les projets de construction et d’équipement desdits centres que je viens de citer’’, a-t-il soutenu.

Le directeur de cabinet de la ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion a insisté sur la volonté des pouvoirs publics de disposer d’’’une école pour tous les enfants’’ sans considération de leurs origines sociales et de la fortune de leurs parents, mais pour ‘’un égal accès à une éducation de qualité’’.

ADE/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…