Kaffrine, 15 mai (APS) – Des jeunes membres de diverses organisations ont été formés, à Ndjigui, un village situé dans la commune de Kahi (Kaffrine (centre), sur la loi d’orientation agro- sylvo pastorale et halieutique.

Cette formation est une initiative du collège des jeunes ruraux du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR).

”On est là aujourd’hui pour échanger  avec les jeunes ruraux sur la révision de la loi  d’orientation  agro-sylvo-pastorale et halieutique, qui a vingt ans cette année, car créée en 2004”, a expliqué le chargé  du programme ”Insertion et installation des jeunes dans les différentes chaines de valeur”, au Conseil national de concertation et de coopération des  ruraux (Cncr), Mamadou Diop.

S’exprimant au terme de cette rencontre de formation, de sensibilisation et de partage d’information sur cette loi, il a plaidé pour sa révision avec l’ensemble des acteurs, notamment les jeunes ruraux qui en sont à la base.

En présence du chef de village de Ndjigui, Amath Diaw, il a estimé que les  jeunes ruraux doivent donner leurs avis, contributions et propositions  aux décideurs politiques par rapport à la révision de cette loi.

”Il y a eu certes des résultats, mais la loi mérite aujourd’hui d’être revisitée, car il est temps qu’on réussisse à atteindre l’autosuffisance en riz et atteindre la sécurité  alimentaire”, a -t-il préconisé.

Au cours des débats, certains participants ont plaidé pour plus d’accompagnement des paysans par l’Etat et surtout, permettre aux jeunes d’accéder à la terre et disposer de semences.

CTS/ADL/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GUINEE-DIPLOMATIE / Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Conakry pour une visite de travail et d’amitié (médias)

Dakar, 24 mai (APS) – Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, est arrivé ven…