Kafountine, 17 mai (APS) – Le sous-préfet de l’arrondissement de Kataba 1, Amadou Wagué, a présidé, vendredi, à Kafountine, une réunion sur la question sécuritaire après une série d’agression et de vol notés dans cette commune du département de Bignona (sud), a constaté l’APS.

”Nous sommes réunis aujourd’hui pour faire une sensibilisation sur l’insécurité que nous notons à Kafountine. Nous avons enregistré récemment quelques cas d’agression. Il était nécessaire de sensibiliser les populations sur certaines postures à adopter pour juguler ce phénomène”, a expliqué à des journalistes le sous-préfet de Katana 1, au terme de la rencontre.

Des acteurs de développement, le maire de Kafountine, David Diatta, des forces de sécurité et de défense et des populations, ont pris part à la réunion.

”Il y a une brigade de proximité à Kafountine. Maintenant ce qui reste c’est d’inviter les populations à collaborer davantage avec les forces de défense et de sécurité pour leur permettre de de mieux faire leur travail”, a lancé M. Wagué.

Il a signalé que les autorités étatiques ont toujours eu l’ambition de construire une brigade de gendarmerie à Kafountine. Mais, déplore-t-il, “nous n’avons pas encore de site qui peut abriter cette brigade”.

”Cette brigade est actuellement logée dans un bâtiment appartenant à la jeunesse de Kafountine. Le chef de village de Kafountine vient de nous signaler qu’ils ont identifié un site qui peut accueillir la brigade de gendarmerie”, a salué le sous-préfet de Katana 1.

”Kafountine est en train de s’agrandir. Il est devenu aujourd’hui une bourgade. Il faudrait que les populations jouent leur partition en dénonçant certaines pratiques, en informant les FDS de la présence des malfaiteurs et des bandits”, a insisté Amadou Wagué.

Le maire David Diatta a évoqué une situation ”devenue très préoccupante”.

”Depuis un certain temps, nous avons constaté un certain nombre de cas d’agression dans la commune de Kafountine, une situation qui est devenue très préoccupante. Pour cela, nous avons convié toute la population et les services pour qu’on discute et trouve des solutions à ce phénomène”, a dit l’élu territorial.

Selon lui, “cette insécurité a des impacts négatifs sur le plan économique et social”.

”Depuis un certain temps, nous vivons une situation d’insécurité. Cela est due à l’attractivité économique de la commune qui fait que les gens viennent de partout, de l’intérieur du pays comme de la sous-région”, a-t-il expliqué, notant que ”’certains de ces étrangers viennent à Kafountine sans pièce d’identité”.

L’usage de la drogue et le phénomène de la prostitution ont été également soulevés comme facteurs occasionnant l’insécurité.

A cela s’ajoute, le ”manque d’organisation” au quai de pêche.

”Par rapport à la porosité du quai de pêche, les gens, par pirogue ou par voie terrestre, peuvent arriver au quai de pêche y passer la nuit tout en s’adonnant à la drogue”, a soutenu David Diatta.

”Avec la collaboration du sous-préfet de l’arrondissement de Kataba 1 et du commandant de la brigade de Kafountine, nous avons décidé de prendre à bras le corps la question de l’insécurité à Kafountine “, a dit M. Diatta qui souligne que le tourisme a beaucoup régressé à cause de ce manque de sécurité.

David Diatta s’est réjoui du fait que les populations de Kafountine ont pris l’engagement lors de cette réunion “de coopérer” avec les forces de défense et de sécurité pour le retour de la sécurité.

IM/MNF/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…