Sirmang (Karang), 7 jan (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a présenté dimanche les condoléances du président de la République et du gouvernement à la famille de El Hadji Mama Ansou Niang, suite à la disparition de ce vénéré guide religieux de Sirmang, un village du département de Foundiougne, dans la région de Fatick (ouest).

El Hadj Mama Ansou Niang, de son vrai nom El Hadji Ousmane Niang, est décédé le 27 décembre dernier à l’âge de 96 ans. Il a été inhumé le même jour à Sirmang, dans la commune de Karang.

“Nous venons, au nom du président de la République, Macky Sall, présenter les condoléances de l’Etat. Il nous a instruits de venir partager votre peine”, a-t-il dit, en présentant ses condoléances au nouveau khalif de Sirmang, Seydi cheikh Ahmed Tidiane Niang.

Le chef du gouvernement, accompagné d’une forte délégation composée de ministres, de directeurs généraux et de représentants de l’administration territoriale, a déclaré que feu El Hadji Mama Ansou Niang “a partagé des moments forts” avec le président Macky Sall et plusieurs membres du gouvernement ainsi qu’avec le peuple sénégalais.

Le nouveau khalif de Sirmang a rendu hommage à son père, qui fut selon lui “un bâtisseur”. “Il était comme un maçon. Il essayait toujours de rendre les gens meilleurs. Son œuvre était d’amener chaque personne à être la meilleure version de lui-même”, a soutenu Seydi cheikh Ahmed Tidiane Niang.

Selon lui, El Hadji Mama Ansou Niang fut également “un fervent défenseur de l’islam, car il craignait Dieu et respectait sa volonté.”

Originaire de l’île de Niodior, dans le département de Foundiougne (région de Fatick), El Hadji Mama Ansou Niang s’était installé à Sirmang depuis plusieurs décennies. Il était réputé pour sa piété et son érudition.

Il a rendu célèbre le village de Sirmang où il habitait depuis longtemps, près de la Gambie voisine.

De nombreux musulmans se rendaient au pèlerinage annuel qu’il organisait à Sirmang. Le religieux célébrait aussi la naissance du prophète Mouhamed dans ce village.

El Hadji Mama Ansou Niang a édifié un centre d’éducation religieuse dans ce village. De nombreuses personnes venaient y séjourner et apprendre gratuitement le Coran.

Il aimait partager son érudition qu’il partageait avec ses coreligionnaires et tous ceux qui lui rendaient visite.

SDI/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…