Ziguinchor, 7 jan (APS) – Un atelier de formation de quatre jours, à l’intention d’une soixantaine d’étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ), a démarré, dimanche, en vue d’outiller les participants à la prévention de la violence électorale.

La rencontre est organisée par le Gorée Institute, en collaboration avec International Foundation for Electoral Systems (IFES), dans le cadre “Synergie citoyenne pour la prévention de la violence électorale et la consolidation de la paix avec les jeunes” (Jamm ak ndaw ñi)

“Le Gorée Institute veut mettre à contribution son expertise électorale et faire la prévention de la violence électorale, surtout celle en lien avec la jeunesse, particulièrement avec les étudiants “, a expliqué le manager général de Gorée Institute, Abdou Rahmane Sow.

“Nous voulons contribuer à épargner l’Université publique sénégalaise des violences politiques et électorales en outillant et en impliquant de manière significative les étudiants dans la prévention des violences et à la cohésion sociale dans les communautés”, a-t-il ajouté.

Certaines universités sénégalaises étant restées fermes depuis des mois, à cause des violences, “[…] nous avons jugé nécessaire de mettre en place ce projet, en considérant les étudiants comme des acteurs, afin d’atténuer les violences aussi bien au niveau des universités que des communautés locales”, a dit M. Sow.

Il a signalé qu’au terme de cette formation, des financements seront mis à la disposition des bénéficiaires, afin de les permettre de mettre en œuvre des initiatives en matière de prévention de la violence électorale.

“L’élection présidentielle à venir est importante pour le Sénégal. Et dans cette perspective, nous avons décidé d’accroître notre collaboration avec les institutions académiques et les universités sénégalaises, pour faire face aux violences électorales”, a pour sa part expliqué la chargée de programme à International Foundation for Electoral Systems, Aïssata Ahmedou Tidiani Baal.

“Nous voulons que les messages de paix soient passés dans les secteurs culturels, sportifs et éducatifs. Notre objectif, c’est de faire en sorte que les étudiants puissent savoir comment exprimer leur colère et positions politiques tout en étant pacifiques”, a ajouté Mme Baal.

Au terme de la formation, les étudiants bénéficieront également de certificats qui devraient leur permettre d’avancer dans leur carrière.

MNF/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…